L'article

Au secours, il perd toutes ses affaires

Au secours, il perd toutes ses affaires
 
31.07.18 - Des affaires scolaires, des vêtements, des lunettes; les enfants ont tendance à oublier leurs choses un peu partout. Comment les aider tout en les responsabilisant?
Rentrée scolaire rime avec achats de fournitures scolaires. Du matériel qui a vite fait de s’égarer. Dans quelle mesure les parents peuvent-ils aider leur progéniture à ne pas oublier ou perdre leurs affaires?

Une stratégie réfléchie
«J’ai perdu mon crayon, ma colle, mon compas; il faut m’en racheter!» Voilà ce qu’entendait régulièrement Béatrice de la bouche de ses filles.
Et la mère de famille de raconter: «Parfois, elles oubliaient leurs affaires à l’école, d’autres fois, celles-ci avaient été empruntées par des camarades sans être restituées.» Sa cadette avait aussi tendance à oublier de prendre ou ramener ses affaires de gymnastique ou le bon cahier. Agacée de devoir racheter du matériel, Béatrice a mis en place un système pour aider ses filles de huit et dix ans à être plus vigilantes.

«A la rentrée, j’achetais et stockais des fournitures scolaires en suffisance pour toute l’année. Il y a généralement des soldes ou des rabais sur les grandes quantités», confie Béatrice. Puis elle expliquait à ses filles qu’elle était d’accord de remplacer gratuitement les fournitures usagées en cours d’année, à condition que ces dernières lui donnent l’ancien matériel.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 
En savoir plus

L’oubli cache parfois un mal être

S’il est normal qu’un enfant perde de temps à autre une chose, la répétition peut aussi traduire un état émotionnel difficile à mettre en mots. Par exemple, ça peut être une façon pour un enfant de s’accrocher à son statut de petit en poussant l’adulte à prendre les choses en main. Il s’agit alors de le rassurer qu’il a le temps de grandir et que vous serez là pour veiller sur lui. Peut-être essaie-t-il d’attirer l’attention sur lui, si un petit frère ou sœur vient de naître. Comprendre ses angoisses et leur donner de l’importance est alors nécessaire.
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x