L'article

Comment aider un jeune harcelé?

Comment aider un jeune harcelé?
 
26.04.19 - Comment déceler le harcèlement de nos enfants et y réagir? Entretien avec Bruno Humbeek, psychopédagogue et auteur de «Prévention du harcèlement et des violences scolaires» (éd. Deboeck).
10% des enfants seraient victimes de harcèlement scolaire. Ce phénomène est-il en augmentation?
On compte 15% de dominants et 15% de dominés dans tout groupe social. Ce qu’on constate aujourd’hui, c’est une hypersensibilité de la communauté éducative à la souffrance de l’enfant. Prenez le livre La guerre des boutons; il comporte des scènes que plus aucun parent ou direction scolaire n’accepterait. Dans ce livre, les enfants sont humiliés, mais aussi «héroïsés» quand ils reviennent dans leur groupe. Aujourd’hui, les enfants sont humiliés sur la scène réelle et anéantis sur la scène virtuelle.

Comment expliquer le harcèlement dans le cadre de l’école ou aux alentours?
Par la démocratie. Dans une dictature, la violence n’a pas besoin d’être cachée.
Dans une démocratie, les rapports de pouvoir s’expriment en mélangeant humour, moquerie et sarcasme, etc. Ce sont des formes déguisées de prise de pouvoir, ces rapports de domination au sein d’un groupe. Une école positive est celle qui met en place un dispositif préventif et réactif empêchant que le phénomène ne s’installe. Nier le harcèlement est contre-productif.

Comment se met-il en place?
Tout groupe humain - et ceci depuis la maternelle - se construit comme des saisons. A la rentrée, les gens sont contents d’être ensemble. A mi-octobre, on voit apparaître les premières tensions, de la domination ou du rejet identitaire.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 
En savoir plus

Non c’est non!

Président de l’association Patouch, qui lutte contre le harcèlement, Bernard Jaquet a donné des pistes pratiques dans l’émission «Premier rendez-vous» de la RTS diffusée le 2 avril. Il a notamment mentionné trois éléments qu’un enfant doit connaître:
- Il a de la valeur malgré sa différence.
- Il a le droit de dire non quand un geste ne lui plaît pas et doit alerter son entourage.
- Ses limites doivent être respectées. (BS)
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x