L'article

Couples: les prodiges d’imago

Couples: les prodiges d’imago
 
26.04.19 - Helen et Harville Hendrix ont lancé Imago, une méthode pour soigner la communication du couple, diffusée dans plusieurs dizaines de pays. Entretien exclusif avec un couple haut en couleurs.
Quelle est la particularité de la méthode imago?
Harville: Engagés dans le conseil conjugal depuis plusieurs décennies, nous avions observé que les thérapies donnaient des pistes sur nos défenses, notre petite enfance, etc. Mais nous avons compris que la compréhension ne suffit pas, car elle ne change rien au fait qu’on pouvait continuer d’avoir de mauvaises relations. Il manquait une pièce du puzzle: interagir pour que la relation reste sûre. Cela relève de la façon dont les personnes se regardent, se parlent, avec une incidence sur la neurochimie.
C’est ainsi que nous avons commencé à mettre en place un processus structuré permettant aux couples de se connecter. Les bonnes intentions ne produisent pas de bonnes relations. Des capacités sont nécessaires pour y arriver. C’est la même chose qu’au tennis. Vouloir exercer ce sport ne fait pas de nous de bons tennismen.


Helen: La méthode développée par Harville est une idée révolutionnaire. En effet, très souvent, on pense qu’il faut être en meilleure santé personnelle pour avoir une meilleure relation. Ce que nous disons, c’est que si nous prenons soin de l’espace relationnel du couple, alors la relation peut guérir. Effet collatéral, l’individu va guérir aussi.

Quelle différence avec une autre thérapie?
Harville: L’idée de s’intéresser à la relation de couple est apparue dans les années cinquante. Au début, les conseillers conjugaux travaillaient sur l’individu pour que le couple puisse avoir une meilleure relation. Ce que nous avons découvert, c’est que ce processus était souvent très lent et pas toujours fructueux.
Par contre, en agissant sur l’interaction et la façon d’interagir - et nous proposons une méthode qui va dans ce sens - cela crée de nouveaux souvenirs. Ces derniers vont remplacer les souvenirs négatifs ou destructifs. C’est donc en changeant ce qui est extérieur à vous-même que vous pourrez changer l’intérieur aussi.

Helen: Mon mari a beaucoup analysé et observé les pensées et les pratiques en ce qui concerne la psychothérapie dans les années cinquante. Il a remarqué que l’empathie démontrée par le thérapeute était bienfaisante. Nous avons ensuite réalisé que le rôle du thérapeute pouvait être tout autre. Au lieu de parler au client, au patient, il était en mesure de faciliter la relation du couple.

Harville: Lors de notre première année de mariage, alors que nous étions en train de chercher à nous convaincre l’un l’autre du bien-fondé de notre position respective, Helen a lancé un «stop». J’ai cessé de parler et je me suis mis à l’écouter. Et devinez ce qui s’est produit! Lorsque nous nous sommes mis à nous écouter l’un l’autre, mes émotions ont changé immédiatement. Nous avons petit à petit structuré notre approche, pour découvrir que premièrement cela nous permettait de nous connecter, et qu’ensuite, notre mariage était suffisamment sécurisé pour nous permettre d’être vulnérables.
Il est intéressant de voir que la plupart du temps, les conjoints ne se plaignent pas de leur seconde moitié, mais de ne pas ou plus arriver à se connecter. Bien des choses naissent de situations désespérées. Ce fût notre cas et c’est ainsi qu’Imago est né; un dialogue qui fait toute la différence.

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x