L'article

Dans le deuil, ils se sont serré les coudes

Dans le deuil, ils se sont serré les coudes
 
11.02.14 - Jean-Marc a perdu sa femme il y a deux ans. Il raconte comment, avec ses deux filles, il a surmonté le deuil.
Il y a plus d’émoi que d’émotion dans sa voix, une sorte de pudeur mêlée d’humilité lorsqu’il revisite ses souvenirs, sa souffrance aussi. Jean-Marc a perdu sa femme il y a une dizaine d’années, assiégée pendant de longs mois par un cancer du colon qui a fini par avoir raison d’elle. Leurs deux filles avaient alors dix et cinq ans.

«J’ai cru qu’elle guérirait»
Mais comment prépare-t-on des enfants à la perte de leur maman ? «En fait, je ne les ai pas vraiment préparées, parce que j’ai cru jusqu’au bout que ma femme guérirait». Croyant engagé, Jean-Marc a beaucoup prié pour la guérison de sa femme, si bien que, lorsqu’elle est décédée, c’est tout juste s’il n’a pas été surpris. C’est plutôt l’entourage proche qui, en évoquant l’éventualité de la mort, a préparé les filles au départ de leur mère. Surtout, la paix du cœur qui habitait la malade à son dernier souffle semble avoir irradié sa famille. «C’était comme un baume au cœur», explique Jean-Marc, «sinon cela aurait été encore beaucoup plus dur.»

Les filles ont réagi différemment
La question de «l’après» a été délicate.
Si, au sein de l’épreuve, Jean-Marc n’a pas voulu faire du décès de la maman un tabou et n’a pas caché sa propre détresse, les deux filles ont réagi différemment : la plus jeune s’est renfrognée en une profonde colère, qui se manifestait notamment par de la violence envers ses camarades, tandis que l’aînée s’est bornée au silence. Pour elle, le papa a consulté plusieurs psychologues, qui l’ont assuré qu’elle se projetait bien dans l’avenir et qu’il n’y avait pas de quoi s’alarmer. Mais à l’adolescence, la braise est devenue flamme : «Elle a tout remis en cause, y compris l’existence de Dieu. J’ai su qu’il fallait que je l’écoute, que j’accueille toutes ses questions. J’ai compris bien plus tard que par son silence à l’époque, elle avait voulu m’épargner un surplus de peine», explique-t-il.

Une relation renouvelée entre le père et les filles
De cette épreuve, il aurait pu ultimement en ressortir beaucoup d’incompréhension, et sans doute y en a-t-il eu un peu, mais le père et les filles se sont rapprochés. Au fil du temps qui passait, la vie avec leur maman est restée un grand sujet de conversation : «Papa, comment as-tu rencontré maman ?» et autres questions incontournables ont été évoquées. Jean-Marc se souvient..
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x