L'article

Elle craint l’échec

Elle craint l’échec
 
28.01.19 - Face aux défis de la vie, un jeune peut se sentir démuni. Une solide assurance et un cadre sécurisant lui permettront d’affronter ce qui l’attend.
Partir une semaine en colonie de vacances, aller faire des courses au supermarché, choisir une orientation professionnelle. Ce ne sont que quelques exemples parmi une multitude de difficultés auxquelles les enfants et adolescents sont confrontés. Si ces défis peuvent être enthousiasmants, ils peuvent aussi faire peur à un enfant craignant de s’aventurer en dehors de sa zone de confort.
Parfois, il nous est difficile de comprendre l’angoisse liée à de petites actions.
Comment donc encourager ses enfants à remédier à leur peur de l’échec et à se lancer?

La confiance en soi, une base pour oser
«Pour entreprendre des découvertes et des défis, l’enfant a besoin de percevoir que ses parents, puis les autres adultes qui l’entourent, ont confiance en lui», affirme Emilie Kœchlin, psychologue pour enfants et familles. Se basant sur la théorie de l’attachement de Bowlby, elle explique que l’enfant tisse des liens forts avec sa «figure d’attachement».
Grâce à cette relation, il apprend dès son plus jeune âge à se sentir en sécurité avec les personnes qui prennent soin de lui. Cette «base de sécurité» donne la confiance suffisante à l’enfant pour explorer son environnement et développer par la suite son autonomie. Pour la psychologue, faire confiance à l’enfant est la clé pour renforcer son estime de soi et ainsi le libérer de la pression liée à la réussite.

Encourager son enfant
Emilie Kœchlin donne quelques pistes concrètes pour accompagner un enfant peu sûr de lui. Tout d’abord, il faut permettre à l’enfant d’expérimenter librement certains éléments dans son environnement.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 
En savoir plus

Une question de culture

De nombreux facteurs influent la vision de l’échec dans les différentes cultures. Ainsi, s’il est perçu d’un mauvais œil dans notre société, les pays anglo-saxons le considèrent comme un tremplin pour s’améliorer et progresser. Dans un pays où le taux de chômage est élevé, la pression scolaire sera renforcée, donc la crainte de l’échec aussi. De même, la transmission familiale et la réussite de son entourage peuvent être vécues comme une pression par le jeune. Enfin, la personnalité et le contexte de chacun entrent également en ligne de compte.
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x