L'article

Encore, la St-Valentin…

Encore, la St-Valentin…
 
31.01.20 - Chaque année, c’est la même chose. A l’approche du 14 février, on s’interroge: est-il vraiment utile de fêter la St-Valentin? Ou s’agit-il uniquement d’une idée commerciale de plus, après Halloween, Black Friday et les soldes? Pour Paul Marsh, coordinateur de MarriageWeek en Suisse, «le côté commercial, c’est une chose.
Mais le soin accordé à notre vie couple, c’est notre affaire!»

Le statu quo n’est pas suffisant
Il explique que «les femmes ont la réputation d’être à la hauteur des montres de grandes complications». Aux yeux de Paul Marsh, le mérite de la Saint-Valentin est de nous rappeler et de nous inciter à alimenter la flamme amoureuse au sein du couple. Il rappelle que «les relations sont un peu comme un aquarium qui fuit. Si vous ne les surveillez pas de près, vous finissez par avoir des poissons desséchés. Il est normal de connaître des hauts et des bas. Même si c’est normal, il est important de travailler votre vie de couple», toujours selon le formateur.
Chaque année, avec la campagne de MarriageWeek, il livre des idées concrètes: changer de cadre pour discuter de tout et de rien. «Le changement de décor peut donner une saveur nouvelle aux échanges. Profitez-en pour accorder à votre douce moitié une attention plus intense qu’habituellement!»
Surprendre sa compagne est important, pour Paul Marsh. «Préparez-lui un bon repas, invitez-la dans un bon resto, passez l’aspirateur dans la maison ou réparez la porte du placard avant qu’elle ne vous demande de le faire! Ce faisant vous lui communiquerez un sentiment de sécurité et de sollicitude qu’elle appréciera certainement à sa juste mesure.»

Créez-vous de nouvelles libertés
Le sociologue Jean-Claude Kaufmann fait également partie des adeptes de la fête des amoureux. Il a même consacré un livre à la question, Saint-Valentin mon Amour (éd. Les liens qui libèrent). «On s’installe souvent gentiment dans un couple que j’appelle de “confort-réconfort”, un peu régressif. Fêter l’amour et la Saint Valentin, c’est retrouver la présence pleine et entière de l’autre et le goût pour ça. C’est dans les marges de nos vies personnelles qu’on a aujourd’hui le pouvoir de créer des petits moments amoureux», avait-il confié à Figaro Madame.
Le sociologue recommande de cultiver le goût du jeu, d’oser exprimer ses sentiments, bref, de rompre avec la banalité du quotidien. Autrement dit, de se rapprocher, «de créer une bulle de vie un peu en dehors du réel, un espace de complicité absolue».

Elle ne s’intéresse pas à la St-Valentin
«C’est bien joli tout ça», mais votre compagne vous dit qu’elle n’attache pas d’importance à la Saint-Valentin... Si c’est le cas, n’oubliez pas, comme le confiait une jeune femme à l’homme avec lequel elle partageait sa vie depuis six ans: «Tu devrais pourtant savoir que les femmes disent souvent l’inverse de ce qu’elles pensent!» A bon entendeur salut!

Christian Willi

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x