L'article

Epouse épuisée, mari aveugle

Epouse épuisée, mari aveugle
 
02.05.12 - Laeticia craque, submergée par la déception et la colère, des sentiments qu’elle n’a jamais exprimés jusqu’ici. La situation s’est répercutée sur l’un de leurs enfants. Une séance chez une psychologue, avec son mari, va permettre au couple de prendre un nouveau départ
Laeticia et Hervé ont trois enfants et sont mariés depuis huit ans. «C’était un vrai mariage d’amour», dit-elle quand je la questionne à ce sujet. Ils sont tombés amoureux dès la première rencontre, même s’il leur a fallu un certain temps pour être en mesure de l’admettre. Hervé, 36 ans, a étudié la gestion des affaires et est maintenant gestionnaire dans des petites et moyennes entreprises. Il paraît calme et concentré. Le coaching ne lui est pas étranger. Laeticia, 33 ans, a mis fin à son travail de physiothérapeute après la naissance de leur premier enfant. Elle a toujours désiré avoir des enfants et voulait offrir du temps pour la famille. Aujourd’hui, elle semble très fatiguée.
Je leur laisse le temps d’arriver, d’atterrir.
Laeticia a les yeux remplis de larmes avant même que la conversation ne commence vraiment. «Je n’en peux plus!», lance-elle. Hervé reste assis, l’impuissance écrite sur son visage.

«Exprimez vos sentiments!»
«Qu’est-ce que cela vous fait de voir votre femme pleurer?». Après un moment, il répond : «Je me fais du souci. Elle ne tient plus sur ses jambes et je ne sais pas quoi faire». Son impuissance semble authentique. Laeticia, qui a retrouvé une contenance, explique : «Les grossesses et les longues périodes d’allaitement m’ont coûté beaucoup de forces. J’aime vraiment mes enfants, mais le stress constant avec notre fils Alexandre m’épuise». Les larmes glissent à nouveau. Je l’invite à les laisser couler et j’encourage Hervé : «C’est admirable que vous preniez du temps maintenant pour votre relation. Tous vos sentiments ont le droit d’exister et d’émerger dans cette pièce : l’inquiétude, le surmenage, la tristesse, l’impuissance, la culpabilité.»

«Tu n’as jamais été là!»
Tandis qu’elle sanglote, lui commence à rechercher ce qui le concerne dans ce qui a été dit. Dans mon cabinet règne à présent une atmosphère intense, grave. Soudain, Laeticia éclate : «Tu n’es jamais là. J’ai pensé que nous voulions tous les deux des enfants, mais tu as toujours pensé uniquement à ta carrière. D’abord toute cette folie avec les nombreux voyages d’affaires, et maintenant ce nouveau poste à responsabilités. Et nous deux, alors, dans l’histoire?»
Après la tristesse vient la colère. On est proche de l’heure de vérité. Je choisis de laisser ce moment se déployer et je ne dis rien. Les explications sur ce qui est en train de se passer, je pourrai les faire plus tard, si le besoin s’en fait encore ressentir. Laeticia accuse son mari : «Les rares moments où tu es là, ton ordinateur portable est toujours allumé et ton téléphone sonne sans arrêt». Hervé se défend : «Tu étais d’accord avec mon nouveau poste...». Son épouse ne dit pas le contraire, mais elle n’imaginait pas les conséquences de ce changement professionnel : «Je ne pensais pas que nous n’aurions plus de vie de famille... Quand les enfants ont-ils l’occasion d’être avec toi? Noah a rapporté hier un beau masque du jardin d’enfants. Il voulait te le montrer, mais tu es à nouveau rentré si tard!»

«Je suis très en colère!»
En pesant soigneusement mes mots, je lui parle lentement : «Vous êtes déçue ; or qui dit déception, dit très souvent colère...». Les yeux écarquillés, Laeticia ne dit pas le contraire : «Oui, je suis super en colère!». Je me lève et je me tiens debout dans la pièce. «S’il vous plaît, venez vers moi.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x