L'article

Etre de bons témoins avec nos enfants

Etre de bons témoins avec nos enfants
 
02.08.17 - Tout chrétien est appelé à rendre témoignage de sa foi. Mais comment s’y prendre lorsqu’il s’agit de nos propres enfants? Conseils pratiques.
Transmettre sa foi apparaît pour la majorité des parents chrétiens comme l’enjeu primordial de leur éducation. Comment pourrait-il en être autrement, dès lors que la Parole de Dieu nous y enjoint très clairement? D’abord en nous demandant d’accorder à Dieu la première place: «Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée» (Matt. 22, 37).
Et ensuite en ordonnant aux parents d’éduquer leurs enfants selon son enseignement: «Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras» (Deut. 6, 6-7).

Si ce devoir de transmission est sans équivoque, nombreux sont les parents qui se sentent démunis lorsqu’il s’agit d’intéresser leurs bambins à la foi chrétienne, ou de maintenir cet intérêt vivant auprès des plus grands. Pourquoi? Parce que nous sommes tous encore chemin par rapport à notre propre foi. Mais surtout parce que, par définition, la foi ne peut s’enseigner comme l’on enseigne les bonnes manières ou encore les usages en
vigueur dans une cour de récréation.

Un cadeau, pas une contrainte
La foi chrétienne ne peut s’apparenter à un règlement interne. Comme le formule le théologien Louis Schweitzer, «la foi n’a surtout pas à être la règle qui est imposée et la contrainte subie, mais le cadeau dont vivent les parents, malgré toutes leurs imperfections, dont personne ne se rend mieux compte que leurs enfants.» Et si des conseils pratiques (lire ci-contre) peuvent soutenir les parents dans cette difficile tâche, rien ne pourra remplacer le recours à la prière: «Cette foi doit être proposée, espérée, demandée à Dieu dans la prière, mais dans la conviction affirmée qu’elle ne peut être que la libre réponse qu’ils donneront quand ils le pourront, quand ils le voudront et seulement s’ils le veulent.»

L’exemple, c’est vous
En attendant que plus rien ne soit de votre ressort, il y a une chose que tout parent chrétien peut faire dès à présent: témoigner de sa foi. L’éducation en la matière ne fait pas exception à la règle: la meilleure façon de l’inculquer à ses enfants, c’est de la vivre personnellement. Dans leurs jeunes années, les petits sont dans la pleine imitation de leurs parents. S’ils ne les voient jamais prier ou louer Dieu, comment en auraient-ils même l’idée?

À la fois justes et pécheurs
Montrer l’exemple ne signifie cependant pas atteindre la perfection, comme le souligne encore Louis Schweitzer: «Les parents chrétiens ne sont généralement pas plus des saints (au sens courant du terme) que leurs enfants.

Une famille chrétienne est une famille de pécheurs pardonnés, en route, tant bien que mal, à la suite du Christ et de l’Evangile. C’est une famille où l’on se trompe, où on s’énerve, où on vit des conflits comme partout.» Et d’ajouter: «Mais ce devrait être - et ce peut être - une famille où on apprend à reconnaître ses torts, à pardonner et à demander pardon, et cela avant tout parce que les parents, qui essaient d’être chrétiens, le font entre eux et à l’égard de leurs enfants.

Ce n’est pas notre inaccessible perfection qui peut transmettre quelque chose de beau, de bon et d’utile, mais notre manière d’être «à la fois justes et pécheurs». On ne saurait mieux les inviter à s’engager sur le chemin de la foi…

Anne-Sylvie Sprenger

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: istockphoto
 
En savoir plus

Six pistes pratiques

1. Montrez l’exemple
Ne vous cachez surtout pas pour prier, lire votre Bible ou chanter des cantiques ou chants chrétiens. Plus vos enfants vous verront partager du temps avec Dieu, plus ils intégreront ce mode de vie.

2. Emmenez-les à l’Église
Vous allez à l’Église le dimanche? Pas question de négocier l’absence de vos enfants pour telle ou telle raison (sauf rare exception). Ils bougonnent? Persévérez: bientôt ils se réjouiront d’y retrouver leurs nouveaux amis!

3. Prenez du temps pour Dieu en famille
Une petite prière avant le coucher, c’est bien. Mais prendre réellement du temps en famille pour échanger autour de la Parole de Dieu, c’est encore mieux. N’hésitez pas à choisir un verset ou une histoire de la Bible pour ensuite en discuter ensemble et faire le lien avec votre vie d’aujourd’hui.

4. Mettez votre foi en pratique
Être chrétien, ce n’est pas seulement lire sa Bible et aller à l’Église, mais c’est adopter un comportement en adéquation avec la Parole de Dieu. La patience, le contentement, la bienveillance, la générosité, l’humilité ou encore la tempérance sont autant de témoignages d’une foi vivante.

5. Racontez vos propres expériences
Dès que vos enfants sont en âge de comprendre, parlez-leur de votre propre itinéraire spirituel: comment vous êtes venu à la foi, comment Dieu vous a peut-être protégé, comment il a répondu à une prière ou parlé à travers la Bible ou un autre moyen. Entendre que Dieu agit dans la vie de ses parents stimulera la foi de l’enfant.

6. Ne rechignez pas devant les ressources et outils malins
Livres, BD, magazines chrétiens, applis, jeux et musique chrétienne: à l’heure du smartphone, la Bible peut se consommer aussi malin, avec tout un attirail de soutiens ludiques: renseignez-vous!

 

x