L'édito de la Rédaction

Exemplarité, confiance et pardon

 
05.02.18 - L'édito de la Rédaction - Nous sommes à table, en plein repas de famille. Le téléphone portable émet un bip.
Mon fils remarque à voix haute: «Tu as reçu un message.» Que vais-je faire: le consulter ou l’ignorer? Je veille à ce que mes enfants soient exposés aux écrans de façon raisonnable. Je leur enseigne qu’il y a des moments où la coupure «sans-écran» est indispensable. Les repas en famille en font partie. Vais-je trahir mon propre principe?

Cet exemple banal et quotidien attire notre attention sur l’un des éléments majeurs de l’éducation d’un enfant: l’exemplarité. Mettre en cohérence ce que l’on dit et ce que l’on fait. C’est sans doute ce que l’enfant observe le plus chez un adulte. S’il détecte une quelconque hypocrisie dans le comportement des grands, s’il comprend qu’il faut «faire ce que je dis mais pas ce que je fais», alors la confiance est rompue. Il grandit sans modèle clairement défini à imiter. Il est perdu dans son indispensable besoin de s’identifier à plus grand que lui, à ce «héros» à qui il veut ressembler et dont il peut être fier.

Donc, normalement, j’ignore le «bip» de mon téléphone portable à table. Sauf que, prise dans le tourbillon de la journée, j’oublie mes bons principes et je lis le message. Et là, mon autre fils sourit avec malice: «Maman, tu dis toi-même “Pas de téléphone à table!» Mon exemplarité fait naufrage. Que faire?

Regardons la réalité en face: tous les adultes ont leurs défauts, personne n’est parfait, nous faisons des erreurs. Notre exemplarité ne peut pas être sans faille. La clé de voûte de notre crédibilité passe alors par notre… humilité. Humilité à reconnaître nos torts et à demander pardon, le cas échéant. Je réponds donc à mon fils: «Oui, tu as raison. Je n’aurais pas dû lire ce message. J’aurais dû attendre la fin du repas. Excuse-moi de ne pas avoir montré le bon exemple.» C’est mon mari qui sourit, à présent.

S’il est un domaine dans lequel l’adulte doit absolument être exemplaire, ce n’est pas dans la perfection de son comportement, mais dans la confession de ses erreurs et la demande de pardon. Que papa et maman se demandent pardon mutuellement et qu’ils demandent aussi pardon à leur enfant quand cela se justifie, et l’enfant pourra se projeter avec confiance dans la vie.

Marie Lefebvre-Billiez, Editorialiste

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 

x