L'article

Il n’y pas d’âge pour se mettre à râler...

Il n’y pas d’âge pour se mettre à râler...
 
11.02.14 - Assez tôt, les enfants expriment leurs frustrations ou leur insécurité en grommelant ou critiquant. Il est possible de prendre des mesures préventives !
«Elle est nulle, cette journée. Les épinards, c’est pas bon, et en plus, ma sœur elle est méchante !». Pas besoin d’attendre que vos enfants soient adolescents pour qu’ils se mettent à râler ou à critiquer ceux qui les entourent !

Ne pas oublier les besoins de base
«Quand un enfant manifeste des signes peu convenables ou violents, qu’il se met à râler, il faut toujours commencer par la base : dort-il et boit-il assez ? On ne peut pas attendre d’un enfant qui dort sept heures par nuit qu’il se comporte bien !», explique Paul Marsh, responsable de Ressources pour la famille.
Le stade suivant : si un enfant devient récalcitrant, n’a-t-il pas simplement mal quelque part ? Ou alors, ne se sent-il pas assez aimé ? «Il est important de toucher les tout-petits et de tout faire pour qu’ils se développent de façon tranquille et sécurisée». Paul Marsh insiste sur la nécessité que les parents soient présents : «S’ils ne font que passer, c’est mauvais pour la stabilité émotionnelle de l’enfant.»

Montrons-nous l’exemple ?
Au-delà de ces aspects physiologiques et relationnels, le modèle des parents est capital pour inculquer à l’enfant une culture du contentement et le rejet de la critique. Il y a cependant diverses étapes. «A trois ans, l’enfant, n’ayant pas encore acquis la notion de communication, va répéter ce qu’il entend et utiliser les moyens qu’il trouve pour faire sa place», constate Paul Marsh. L’enfant comprendra par exemple qu’en parlant de tel aliment d’une certaine manière, il pourra éviter d’en manger.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x