L'article

«Jusqu'ici et pas plus loin»

«Jusqu'ici et pas plus loin»
 
13.02.12 - Leur couple va mal. Déçue par son mari, elle a le sentiment d’être incomprise et seule. Lui souffre du refus de sa femme d’avoir des relations sexuelles. Sans trop y croire, Nadia se rend chez un thérapeute.
«Je me suis séparée de mon mari». Voilà la première chose que m’a dite Nadia lors de notre premier entretien. Son couple va mal. Elle raconte son histoire: «Daniel, mon mari, ne voit pas que nous avons des problèmes, il pense que je vais de nouveau me calmer», dit-elle. «Il y a une année, j’avais déjà dit que c’était terminé. Mais il avait été tellement abattu que je m’étais laissée impressionner. Puis, en un clin d’œil, tout était redevenu comme avant. Je ne crois plus en son désir de changer». Ce préambule ne donne pas l’impression que nous sommes en entretien conjugal. Nadia est déterminée: «Je ne fais plus rien.
»


Deux histoires familiales opposées
Malgré tout, Nadia a besoin de parler une fois de ce qu’elle vit, de son histoire: «Le père de Daniel est un patriarche taciturne, leur couple a fonctionné uniquement parce que sa femme s’en est accommodée, pour un temps. Pour compenser ses besoins d’amour non-comblés, la mère de Daniel a donné encore plus d’amour à ses fils», raconte Nadia. Daniel a donc été toujours chouchouté par sa mère: «Elle étend un confortable duvet d’harmonie sur le moindre problème, elle trouve toujours une réponse apaisante», s’indigne presque Nadia. Du coup, Daniel a été éduqué avec cette idée que les problèmes sont mieux traités si on ne les prend pas au sérieux.
Lorsque Nadia est entrée dans la famille de Daniel, elle avait dix-sept ans, elle était jolie comme une image et heureuse de trouver autant de chaleur, d’amour et de sécurité dans la famille de Daniel. Sa propre mère ne l’avait pas désirée et elle le lui avait laissé sentir. Nadia la dérangeait: «Tout devait tourner uniquement autour de ma mère, une femme qui n’était jamais contente». Nadia a serré les dents et lutté pour tenir le coup. Elle est devenue indépendante très jeune.

Abusée sexuellement
«Et votre père?», demandais-je. «Il ne s’intéressait pas à moi. Il a été content de se débarrasser de moi après le divorce». Nadia a appris qu’elle devrait s’en sortir seule. Avec le nouveau compagnon de sa mère, les choses ont été différentes, même pires: il l’a trouvée attirante et a abusé d’elle.

«Nous nous aimions très fort, puis il a changé»
C’est alors que Nadia et Daniel sont tombés amoureux. Lorsqu’ils se sont mariés, il avait dix-neuf ans, elle en avait dix-huit. Ils ont d’abord habité dans la ferme parentale, puis Daniel a trouvé un travail de directeur d’exploitation quelques villages plus loin: «Nous habitions dans une jolie petite maison et nous nous aimions très fort», se souvient Nadia.
A 21 ans, Nadia a donné naissance à leur premier enfant. «Lorsque je suis rentrée de l’hôpital, je ne comprenais plus rien. Daniel avait complètement changé. J’étais à bout de forces, tourmentée jour et nuit. Daniel ne semblait pas du tout remarquer combien j’avais besoin de lui. Quand je désirais son aide après le travail, il s’irritait: “Tu penses peut-être que je n’ai pas de stress?”. La nuit, il était dérangé par les cris du bébé qui perturbaient son sommeil. Agacé, il prenait son duvet et allait dormir au salon. J’étais désespérée.»

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x