L'article

L'actualité du couple et de la famille

L'actualité du couple et de la famille
 
02.08.17 - Interdire la vente de smartphones aux enfants?
Une association créée par un médecin dans l’État américain du Colorado demande l’interdiction de la vente de smartphones aux enfants de moins de treize ans ou aux parents qui les donneront à des enfants.
Le projet de Tim Farnum et de son association Parents Against Underage Smartphones (parents contre le smartphones pour des enfants trop jeunes) n’est cependant pas encore réalité. En mai, il a reçu le feu vert des autorités pour lancer la récolte de signatures. Il lui en faudra 300 000 pour obtenir un vote populaire, le 28 novembre prochain.
Mais Tim Farnum a déjà gagné une manche. En effet, son projet suscite un vif débat au sein de la classe politique, des médias et de la population. L’occasion pour les parents de s’interroger sur l’âge auquel ils offriront le premier smartphone à leur progéniture.

Les pères de petites filles, moins sexistes
Être père d’une fillette rend le patron d’entreprise plus sensible à la cause féminine. Selon une étude de l’Université d’Harvard, un quart de ces chefs d’entreprises sont plus enclins à embaucher des femmes que ceux qui n’ont que des garçons à la maison.
De plus, les patrons pères de petites filles accorderaient plus de temps aux problèmes sociaux de leurs collaborateurs.

L’obésité augmenterait le risque de malformations chez les bébés
L’obésité chez les mères est un facteur de risque de malformations chez les bébés. Le taux de malformations congénitales est de 3,4% pour les mères ayant un poids normal. 3,5% des mères en surpoids, 3,8 chez les mères obèses, de 4,2%, pour celles souffrant d’obésité morbide et de 4,7% pour celles souffrant d’obésité sévère. Selon cette étude suédoise, les malformations les plus courantes sont cardiaques, concernent les organes génitaux, les membres, le système urinaire, les yeux, le système digestif, le visage, la moelle épinière et le cerveau.

Le DPI dès septembre en Suisse
Accepté en votation populaire en 2016, le diagnostic préimplantatoire (DPI) entre en vigueur en septembre en Suisse. Le DPI doit permettre de détecter une maladie héréditaire grave comme la mucoviscidose.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: istockphoto
 

x