L'article

L'actualité du couple et de la famille

L'actualité du couple et de la famille
 
02.11.17 - Un joyeux «non anniversaire»
Regrouper tous les anniversaires à la fin du mois, voilà la nouvelle règle appliquée dans les écoles de France et de Navarre. L’abondance de bonbons, gâteaux et autres sucreries sont de nature à favoriser l’obésité des enfants et donc, fêter plusieurs anniversaires en même temps réduit grandement la distribution des sucreries.
Un non-sens pour certains enseignants, qui estiment que «les anniversaires servent à apprendre à se repérer dans le temps. Fêter le sien le 31 du mois quand on est né le 3 est contre-productif.» Certaines maîtresses ont donc inventé des solutions alternatives: fêter les anniversaires à la bonne date, et souffler la bougie sur un gâteau imaginaire, remplacé par… un petit cadeau. Comme quoi, il est possible de fêter un anniversaire sans inonder les enfants de sucre. Et en fin de compte, ceux-ci se retrouvent dans cette nouvelle formule.

700 000 jeunes solitaires
Une étude du Crédoc révèle qu’en France, 6% des 15-30 ans vivent une situation d’isolement social, soit 700 000 jeunes. Ces jeunes n’auraient aucune interaction sociale. Par ailleurs, 12% des 15-30 ans ne passeraient régulièrement du temps qu’avec un seul de leurs réseaux, souvent la famille ou les amis.
Les jeunes socialement vulnérables ont le plus souvent entre 25 et 30 ans. 60% d’entre eux ont quitté le domicile parental, sont souvent célibataires et en général moins diplômés que la moyenne. S’ils développent moins souvent des addictions aux substances, ils le sont en revanche aux écrans.

la qualité du sperme en baisse en occident
En Europe, aux Etats-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande, la concentration de spermatozoïdes dans le sperme a baissé en moyenne de 50% en quarante ans. C’est l’une des conclusions d’une grande étude publiée par Human Reproduction Updates, à laquelle ont collaboré des chercheurs de laboratoires américains, européens et israéliens. Ces derniers ont collecté et synthétisé des données fournies par l’examen du sperme de 40 000 hommes de différents pays, sur la période de 1973 à 2011. L’Amérique du sud, l’Afrique et l’Asie semblent épargnées par cette chute. Ce qui laisse à penser que la baisse de qualité du sperme occidental est liée à des causes environnementales, notamment la pollution chimique. En cause, les perturbateurs endocriniens et autres phtalates, qui inhibent le développement des futurs spermatozoïdes chez les fœtus garçons.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x