L'article

L'actualité du couple et de la famille

L'actualité du couple et de la famille
 
05.02.18 - 400 000 bébés naîtront tous les jours en 2018
En 2018, l’UNICEF estime que 385 793 bébés naîtront tous les jours dans le monde. Le premier-né de l’année 2018 a ouvert les yeux sur l’île Christmas située dans l’un des archipels des Kiribati, dans le Pacifique Sud.
Ces naissances quotidiennes ont lieu principalement dans les pays les plus peuplés comme l’Inde, la Chine, le Nigéria et le Pakistan. Aux-Etats-Unis, 11 280 naissances quotidiennes sont prévues.
Pour autant, l’UNICEF s’inquiète de l’avenir de ces bébés. La mortalité infantile des nourrissons dans les pays du Sud est encore très importante: en 2016, deux millions sont décédés au bout d’une semaine de vie, et 2,6 millions autres au bout d’un mois.
Dans 80% des cas, les causes du décès peuvent être évitées: septicémie, pneumonie, prématurité, complications lors de l’accouchement. En janvier 2018, l’UNICEF a lancé une campagne qui a pour but de promouvoir des solutions simples: l’approvisionnement continu en eau et en électricité des établissements de santé, l’assistance qualifiée à la naissance, la désinfection du cordon ombilical, l’allaitement dans la première heure qui suit la naissance ainsi que la pratique du peau à peau entre la mère et l’enfant.
«Tous les enfants qui naissent aujourd’hui dans le monde devraient avoir la possibilité de voir le 22e siècle», selon Sébastien Lyon, directeur général de l’UNICEF France. «Malheureusement, cela ne sera probablement pas le cas pour près de la moitié des bébés nés cette année.
En effet, si un nourrisson né en France en janvier 2018 a de grandes chances d’être encore en vie en 2100, il est peu probable qu’un enfant né en Somalie ce mois-ci vive au-delà de 2075.»

Choc toxique menstruel en hausse
En France, vingt-trois cas de syndrome du choc toxique (SCT) ont été recensés en 2017, contre cinq en 2004, relayait Le Figaro fin décembre. Ce syndrome est lié à la présence du staphylocoque doré dans le microbiote vaginal de certaines femmes. En soi, cette bactérie présente chez 30 à 40% de la population n’est pas dangereuse mais elle peut le devenir si plusieurs facteurs deviennent concomitants: la femme doit avoir ses règles, être porteuse d’un staphylocoque doré produisant une toxine particulière (1% des femmes) et avoir gardé un tampon hygiénique ou une coupe menstruelle trop longtemps. Les symptômes du SCT ressemblent à ceux de la grippe ou de la gastro avec une tension très basse. Mais passée dans le sang, la toxine peut atteindre des organes et mettre en danger la vie de la femme.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x