L'article

L’amour dans l’impasse

L’amour dans l’impasse
 
11.01.13 - Dans la série «Sur le divan - Couple en consultation», nous découvrons comment deux personnes peuvent trouver une solution à une situation difficile avec l’aide d’un conseiller. Des thérapeutes et psychologues nous donnent donc un aperçu de leur travail et nous font vivre une séance dans leur cabinet. Les situations sont anonymes et publiées avec l’autorisation des couples concernés.
Martine et Eric sont séparés depuis six mois. Lors d’une médiation, ils désirent clarifier leur situation chaotique. Maren Hoffmann-Rothe donne un aperçu de ce processus de médiation

Martine et Eric sont assis face à moi. Après vingt-deux années de couple, leur relation va mal. Ils se trouvent dans une impasse. Existe-t-il encore une issue ? A quoi pourrait ressembler leur avenir ? Je désire les aider à trouver un chemin qui les conduise hors de cette impasse.

«Maintenant, j’en ai assez»
Ils décrivent leur conflit. Eric raconte comment son épouse a lancé par terre puis mis à la poubelle les fleurs qu’il lui avaient apportées pour leur anniversaire de mariage.
Martine parle de son désir ardent de reconnaissance pour tout le travail qu’elle fait à la maison, en renonçant à son propre développement professionnel. Hésitante, elle vide son sac : «Je me suis mise au diapason de mon mari et j’ai donné le meilleur de moi-même. Nous avons eu trois enfants et tout allait bien. Je me suis investie dans la famille d’Eric et j’ai même pris soin de sa mère pendant cinq ans. Maintenant, j’en ai assez». Martine se plaint aussi de la jalousie de son mari quand elle sortait avec des amies : «Pourtant, ces instants avec elles étaient un pur bonheur.»

Problèmes d’alcool et de communication
C’est au tour d’Eric : «Durant les douze ou treize dernières années, nous avons chacun emprunté un chemin différent. En prenant une image, je dirais que j’ai fait du surplace alors que Martine a continué d’avancer, de développer sa personnalité». Pour Eric, le constat est clair : «Nous avons eu beaucoup de problèmes, principalement quant à la manière de communiquer. Je ne montre pas mes émotions. Et lorsque Martine a pris soin de ma mère, elle a commencé à boire beaucoup d’alcool.»

Chacun doit y mettre du sien
Maintenant que certaines choses ont été mises à plat, je présente à Eric et Martine le fonctionnement d’une médiation. Le principe est simple : une médiation est très dépendante des
acteurs de la médiation. Jusqu’où sont-ils prêts à s’investir ? Sont-ils ouverts ? Il faut que chacun ait la volonté de participer, d’engager sa propre responsabilité. La confidentialité est aussi de mise : Martine et Eric doivent s’engager à ne pas divulguer à des tiers le contenu des discussions. Au début de la médiation, les règles sont dites. Elles sont indispensables pour une coopération fiable et efficace.

Plusieurs thèmes conflictuels
Après le «oui» de Martine et d’Eric à ce sujet, nous rassemblons les thèmes conflictuels qui doivent être discutés. Martine et Eric en voient au moins trois : leur manière de communiquer, l’avenir professionnel de Martine et la prise en charge commune des enfants. Je prends note de ces thèmes sur un tableau, ce qui favorise la transparence du processus et aide à revenir systématiquement au thème principal. Nous commençons avec le thème communication.

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x