L'article

La répartition des tâches, un joyeux défi conjugal

La répartition des tâches, un joyeux défi conjugal
 
11.02.14 - Quelle part l’homme peut-il ou doit-il prendre dans la gestion du ménage et du foyer? Une question existentielle que se posent tous les couples...
Sur la répartition des tâches ménagères, on a entendu tout et son contraire ! A une extrême, certaines féministes vont jusqu’à encourager les femmes à ne jamais remercier leur mari s’il met la main à la pâte, de peur qu’il considère son action comme un service rendu.
A l’autre extrême, certains hommes jouent les pantouflards et ne font strictement rien, argumentant que la femme aurait en elle un ADN davantage «ménage-compatible» que les hommes.
Y aurait-il donc certaines règles universellement applicables qui garantiraient le bonheur absolu de chacun des conjoints? Sûrement pas, mais on peut malgré tout énoncer quelques principes qui peuvent favoriser la cohabitation.


Ne pas laisser l’éléphant sous le tapis
Avez-vous déjà échangé calmement sur la répartition des tâches ménagères ou le sujet vient-il sur le tapis uniquement quand les slips sales de Monsieur décorent le salon et que la poussière s’accumule au point de provoquer de l’asthme? «Cette question doit être abordée dès le début de la vie en couple. Les jeunes couples ne se rendent pas compte à quel point il est compliqué de gérer un ménage», encourage la conseillère conjugale Catherine Serrurier sur le Journal des femmes.
Et même au fil des années, il n’est pas inutile de faire le point sur la manière dont les choses se vivent de facto. Il faut peut-être s’attendre alors à des remarques du style «De toute façon, tu arrives toujours à te dégonfler» ou «Je ne comprends pas pourquoi tu attaches si peu d’importance à la propreté des toilettes». Mais cette discussion permettra de remettre les pendules à l’heure.
Et mieux vaut quelques petites frictions de temps en temps qu’un monstrueux règlement de comptes après cinq ou dix ans de vie commune...

Comprendre comment fonctionne son conjoint
Les femmes et les hommes n’appréhendent pas les tâches ménagères de la même manière. Messieurs, n’avez-vous jamais été surpris de voir votre épouse vous faire dégager vite fait de son «champ de travail» alors que vous aviez fait l’effort surhumain de quitter votre roman pour venir lui proposer vos gracieux services? «Les femmes ont intériorisé l’idée qu’elles doivent faire tout et le mieux possible à la maison pour les enfants. C’est une question d’éducation, de modèle maternel et d’inconscient collectif», écrivait Catherine Serrurier dans le même article. «Du coup, beaucoup de femmes ont du mal à se faire aider».
Et ce n’est pas tout : pour Catherine Serrurier, gérer le ménage peut donner à l’épouse une impression de pouvoir. «Inconsciemment, si elle voit que son compagnon fait aussi bien qu’elle, elle va se sentir dépossédée». Un paradoxe certain puisque beaucoup de femmes, par ailleurs, ont comme principal langage de l’amour les services rendus. Autrement dit, un homme marquera davantage de points pour elles en sortant la poubelle qu’en offrant des fleurs...
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x