L'article

«La vie de couple, un sentiment d’absolu»

«La vie de couple, un sentiment d’absolu»
 
01.11.18 - Conseiller fédéral suisse de 2009 à 2017 et Président de la Confédération helvétique en 2014, Didier Burkhalter a tourné la page pour vivre différemment, depuis tout juste un an. Entretien.
Marié à Friedrun Sabine, Didier Burkhalter ne cache pas ses priorités: la famille d’abord. Romancier, époux, père de famille et homme de convictions, il n’a pas craint d’abandonner la politique pour aborder un nouveau chapitre de sa vie.

Même lors de votre engagement politique intense qui appartient désormais au passé, vous avez montré publiquement votre attachement à votre vie de couple. D’où vous vient cette posture?
Il y a un sentiment d’absolu dans la vie de couple. Tout d’un coup, la liberté s’enveloppe dans la fidélité. Elle ne disparaît pas pour autant mais se transforme comme une chrysalide en papillon. En fait, c’est un choix naturel.

Peut-on, malgré une vie professionnelle très dense, faire de sa vie de couple une priorité? Comment y êtes-vous parvenu?

Lorsque nous nous sommes mariés, mon épouse avait dix-neuf ans et portait en elle la volonté, à la fois forte et fragile, de la nature pure. J’ai ressenti comme une nouvelle liberté, paradoxalement faite de responsabilité, d’engagement dorénavant pour deux, de destins couplés. Dès lors, tout s’est passé assez simplement: quels que soient les événements qui jalonnent l’existence, les épreuves parfois brutales ou les victoires qui tentent de nous enivrer, nous avons tout partagé. En ce sens, mon épouse est toute ma vie.

Quels sont, d’après vous, les ingrédients d’une vie de couple durable?
Je n’ai pas la prétention de tout savoir et je n’aime pas les recettes que l’on croit généralisables. En revanche, mon expérience m’a montré qu’un couple doit aimer partager des points communs mais puise aussi sa force dans sa capacité à discuter des différences. C’est d’ailleurs l’un des thèmes principaux de mon livre Là où lac et montagne se parlent (éd. L’Aire), qui est un mariage des différences, de la liberté et de la fidélité.
Mais il est aussi des complicités qui ne se commandent pas par la parole. Une anecdote révélatrice: mon épouse s’est mise à illustrer mes livres sans même que l’on en parle. Pour Là où lac et montagne se parlent (éd. L’Aire), elle peignait d’un côté et j’écrivais de l’autre, puis nos regards se sont croisés. Pour Mer porteuse (éd.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x