L'article

Le covid-19 ne nous privera pas d’affection!

Le covid-19 ne nous privera pas d’affection!
 
27.04.20 - Hors des familles, tout échange physique est désormais proscrit et dans les familles, ils se raréfient. L’occasion peut-être de développer d’autres expressions d’appréciation mutuelle, d’autres langages de l’amour?
Le Covid-19 a changé en un temps record notre façon de nous saluer, jusque dans la famille. Les poignées de main viriles et autres étreintes avec ou sans bisous ont cédé aux entre-chocs des coudes ou des pieds, jusqu’à ce que les mesures de confinement et la distance de sécurité de deux mètres aient raison même de ces pis-aller un peu bizarres. Attention, comme l’a dit le ministre français de la Santé, «ce n’est pas un acte de résistance que de défier les consignes de gestes barrières et demandes de confinement». Heureusement qu’il reste un espace protégé où les gestes d’affection sont encore possibles: la famille.


Un besoin quotidien
«Franchement c’est dur, dur! Moi, sans câlin, ça craint! Je suis comme une enfant, j’ai besoin du toucher physique. Je câline mes zouzous, mon mari et quand je dis bonjour, je vais jusqu’à toucher le bras. C’est l’un de mes langages d’amour, je crois, finalement», s’épanche Léa. Assurément, en famille, les bisous, les câlins font partie du quotidien.
Par ces derniers, comme l’écrit Céline Rivière, psychologue et neuropsychologue: «On exprime son amour, son affection, sa tendresse.» C’est une énergie dont il est difficile de se passer. Les enfants, à plus forte raison, ont besoin de cette façon d’aimer.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x