L'article

Le rôle déterminant des grands-parents

Le rôle déterminant des grands-parents
 
01.11.18 - Une foi spontanée et une intercession active, voilà ce que les grands-parents peuvent être appelés à apporter à leurs petits-enfants, que ces derniers soient chrétiens ou non.
«Mamie tu as oublié de faire la prière», s’écrie le petit-fils de Dominique. Cette grand-mère, heureuse de raconter son lien de foi avec ses petits-enfants, est l’exemple même de ce que la génération Papy-Mamie peut leur apporter: une relation affectueuse, dans laquelle la foi et l’enseignement spirituel prennent une place naturelle.

L’Importance du milieu familial
Bien entendu, tout dépend du milieu dans lequel ils grandissent. Ainsi pour Monique c’est une grosse frustration: «Je n’ai pas le droit de dire quoi que ce soit et surtout pas de donner une quelconque éducation dans la foi.
» Elle sourit pourtant en admettant que ses prières pour sa petite-fille ne resteront sans doute pas sans effet et elle se tient attentive à son épanouissement.
Lorsque toute la famille est croyante, c’est plus simple, comme l’atteste Anne dont le gendre est pasteur. «Je suis consciente de ma chance, car je n’ai pas grand-chose à faire, les petits connaissent déjà Jésus!»
Pour les autres, lorsque leurs enfants non croyants les autorisent à parler de Dieu et de leur foi, tout est affaire de délicatesse pour ne heurter personne. Dominique offre régulièrement «des livres, des DVD, pour qu’ils puissent continuer à lire et regarder des histoires sur la Bible et Jésus comme celles que je leur raconte».
Nadine, elle, a choisi, avec l’accord des parents, de replacer Jésus dans le bon contexte, en faisant un petit spectacle à chaque fête de Noël. «Je sais qu’au moins Noël prend tout son sens et que les enfants s’en souviendront plus tard.»

Ce que les enfants peuvent amener
Bien que les petits qui naissent dans un foyer chrétien soient naturellement baignés dans la foi biblique, ils offrent aux grands-parents un regard neuf. «Ancienne monitrice d’école du dimanche, je suis dans mon élément», explique Anne. «Mais malgré mon expérience, je ne cesse d’être touchée en constatant ce que Dieu leur révèle. Ils ont une foi énorme, sans a priori, pas compliquée et spontanée. Ils comprennent très vite qui est Dieu et leur simplicité me fait réfléchir sur moi-même.»

S’adapter à l’âge
L’adolescence est un passage parfois compliqué, mais comme le dit si joliment Rémy: «Celui qui se penche vers un enfant s’élève à la hauteur de ses sentiments.» Sa femme et lui ont pris soin de toujours s’adapter à l’âge de leurs petits-enfants en leur offrant des Bibles compatibles avec leur maturité, en discutant et en les rassurant lorsque cela était nécessaire. «Nous leur avons toujours parlé très simplement de Jésus qui nous aide dans notre propre vie de tous les jours et intervient dans nos difficultés. C’est pourquoi mon cœur a bondi de joie lorsque ma petite-fille de dix-neuf ans a raccroché récemment le téléphone avec un joyeux, «Au revoir Papy et Alleluia».

Tous sont unanimes: les petits-enfants les stimulent et rafraîchissent leur foi parce qu’ils ne se préoccupent pas d’éducation mais de plaisir partagé, de confiance, de rires et de complicité. Etre grands-parents devient une belle aventure spirituelle.

Isabelle Leseigneur

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x