L'article

Les sept erreurs classiques

Les sept erreurs classiques
 
02.08.17 - Pour s’engager dans une relation de couple à durée indéterminée (CDI), il existe sept erreurs classiques à éviter. Invitation à rester vigilant.

Dossier
L’enchaînement des sept erreurs que vous allez découvrir n’est pas une sorte de chemin où les difficultés iraient en crescendo! Ni un parcours à trous dans lequel un couple va immanquablement tomber. Mais il est une invitation à rester vigilants si l’on décide que le couple ne sera pas à durée déterminée (CDD) mais à durée indéterminée (CDI). Il se peut que vous ayez réussi à éviter telle ou telle erreur et peut-être même toutes celles qui sont répertoriées ci-après. Tant mieux! Cela vous incitera à être créatifs dans tous les domaines formidables d’une construction à deux dans la durée.

1. Communiquer peu et mal
Le temps, les précautions, les égards que l’on prenait au début de la vie de couple pour se communiquer sont oubliés. On n’écrit plus des mots charmants, avec une recherche de l’expression appropriée, mais on communique à la hâte par un SMS, un WhatsApp, un mail depuis son portable. Quand on est ensemble, on se dérange l’un l’autre sans se demander si c’est le bon moment et si l’autre est disponible.

On reporte au lendemain des communications importantes en se disant que ça peut attendre. Ou alors, on est fatigué et on a envie de se détendre, d’avoir des distractions ou simplement des zones de silence.
Donc la communication saine peut tomber à son niveau le plus bas.

2. Laisser les conflits s’enliser
Les sujets de conflits potentiels sont nombreux: l’éducation des enfants, les ados qui bousculent, la famille élargie, les finances, l’emploi du temps, la répartition des tâches, la sexualité mal vécue, l’engagement dans des activités annexes.

Mais il y a aussi les chemins qui s’éloignent, les changements d’humeur, les crises liées à l’évolution de l’un ou de l’autre, etc. Les conflits s’éternisent et on attend que le temps fasse effet. Combien de silences, de bouderies, de fâcheries, de pleurs, de colères, et finalement de manipulations? Une bonne confrontation est positive. Un conflit ouvert ou larvé peut éroder le capital affectif et la confiance du couple.

3. Avoir une image négative de son/sa partenaire
Au lieu de voir l’autre comme une personne digne de confiance et admirable dans sa personnalité, on en est venu à avoir une image négative qui va en s’amplifiant. On peut le/la mépriser et oublier (ou refuser) de remettre le compteur des reproches à zéro. On en veut à l’autre pour un acte du passé non pardonné.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: istockphoto
 

x