L'article

Malaise: mon ado perdrait-il sa foi?

Malaise: mon ado perdrait-il sa foi?
 
20.10.16 - Il est toujours difficile, pour les parents chrétiens, de voir leur enfant prendre ses distances avec la foi familiale. Comment réagir pour ne pas l’éloigner encore plus?

Découvrez les autres articles du supplément Famille et spiritualité.
Il n’y a encore pas si longtemps, nos enfants participaient avec plaisir aux activités d’éveil à la foi le dimanche. A la maison, ils aimaient écouter une histoire biblique avant le coucher et la prière était un moment important pour eux. Et puis, l’adolescence est passée par là et les voilà qui rechignent à venir à l’Eglise et ont tendance à remettre en question les convictions familiales. Comment réagir et les aiguiller dans cette période charnière?

Un désir légitime
«Tu sais, il y a des moments où on croit plus et d’autres où on croit moins en Dieu»: cette affirmation de sa fille de quatorze ans n’a pas laissé Carine indifférente. Emilie est-elle en train de perdre la foi? Celle-ci passe en tout cas au second plan après sa bande de copines et ses loisirs. Faut-il s’inquiéter? En recherche de leur identité propre, les ados ont besoin de prendre leurs distances avec leurs parents et leurs enseignements. Et l’éducation religieuse n’y fait pas exception.

Educateur et père de trois jeunes au seuil de la vie adulte, Olivier Brocard estime positif qu’un jeune prenne le recul nécessaire pour s’approprier personnellement la foi transmise par ses parents.
Toutefois, s’il est légitime de laisser son ado faire ses choix, l’éducateur chrétien conçoit qu’il est plus difficile de lâcher prise dans le domaine spirituel. Car celui-ci relève d’une question existentielle: «Les parents chrétiens y voient un enjeu spirituel parce qu’ils croient en la vie éternelle. Ils ont envie que leur enfant soit du bon côté, celui de Dieu.» Et Olivier Brocard de mentionner l’injonction biblique donnée par Dieu: «J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie» (Deut. 30, 19).

Etre insistant, une mauvaise idée
Convaincus que marcher dans les pas de Jésus-Christ est le meilleur chemin, les parents risquent de devenir trop insistants avec leur enfant: «Cette attitude peut être contre-productive», assure Olivier Brocard.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: Dr
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x