L'article

Mon conjoint, ma priorité?

Mon conjoint, ma priorité?
 
05.02.18 - Placer son conjoint en premier est un choix qui ne se prend pas qu’une seule fois, mais au quotidien. Pistes de réflexion.
«Je ne me sens pas aimé» est la plainte récurrente entendue lors des consultations. La raison la plus fréquente à cette plainte est le besoin non satisfait de considération qui pourrait se traduire par: «Quelqu’un ou quelque chose me vole la vedette et j’en suis frustré.» Cette frustration provient d’un besoin profond d’être aimé. C’est ce qui se passe dans la phase de fusion des nouveaux couples.


Après Le coup de foufre
Mais lorsque cette phase s’estompe, il y a ceux qui persévèrent dans cette reconnaissance réciproque et il y a les autres couples où, petit à petit, l’un se sent délaissé par l’autre. La déception grandit et la tristesse, l’amertume, la vengeance et parfois même la violence ou l’adultère voire le divorce peuvent apparaître. On peut constater trois tendances fréquentes en matière de priorité.

L’intrusion des parents
Premièrement, les parents qui passent avant le conjoint. Bien sûr, il est légitime de porter de l’aide à ses parents lorsqu’ils en ont besoin; mais cette aide est le soutien vital. Si votre mère s’ennuie et qu’elle demande une visite alors que vous aviez décidé de passer un moment particulier avec votre conjoint, il est important de savoir dire «non» en l’exprimant dans l’amour.
Cette tendance peut s’illustrer par un exemple entendu lors d’une consultation: un couple a décidé d’aller prendre le goûter chez la mère de monsieur. Dans l’après-midi, celle-ci appelle et dit: «Venez manger, j’ai préparé un bon plat pour le repas du soir.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x