L'article

Notre lit conjugal est devenu un lit familial

Notre lit conjugal est devenu un lit familial
 
28.01.19 - Au milieu de la nuit, nombreux sont les enfants qui aiment venir se blottir dans le lit de leurs parents. Entre les pleurs et les cauchemars, comment gérer les débuts difficiles?
«Il pleure à nouveau. C’est à ton tour d’y aller, je viens de me recoucher.» A l’arrivée d’un enfant, les parents découvrent une nouvelle vie nocturne, ponctuée par les cris et pleurs d’un nourrisson qui n’a pas encore l’habitude de dormir seul.
S’imposent alors les grandes questions.
Faut-il le laisser pleurer, le prendre dans le lit conjugal, s’endormir à ses côtés? Enseignante et pédagogue, Julia Niwöhner affirme d’emblée: «Il est normal que les petits enfants préfèrent dormir dans le lit de leurs parents, car ils s’y sentent en sécurité.» Comment donc assurer un sommeil apaisé à un enfant tout en maintenant le repos des parents?

Apprendre l’autonomie
Pour Jeanne et Florian, parents de deux enfants, la règle était claire dès le départ. Pas question de se faire envahir en pleine nuit. «Selon nous, s’endormir seul dans sa chambre faisait partie du développement de l’autonomie d’un enfant. C’est ainsi qu’ils ont appris à surmonter eux-mêmes la peur de la solitude ou du noir.»
Néanmoins, un matelas à même le sol juste à côté du lit parental permettait au petit, s’il venait à se réveiller la nuit, de se rendormir proche de sa maman, parfois même de lui tenir la main. «Quand ils étaient malades ou qu’ils faisaient des cauchemars, nous les laissions exceptionnellement venir dans notre lit», confie Jeanne.
Un même principe qui a passablement coûté à Steve et Marika, qui se sont levés jusqu’à cinq fois par nuit pour calmer leur petite fille et ce, jusqu’à ses trois ans.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x