L'article

Quand ils cherchent leur voie professionnelle...

Quand ils cherchent leur voie professionnelle...
 
11.02.14 - Quelle formation entreprendre ? Quel métier choisir ? Lorsque vos ados arrivent à des carrefours, vous pouvez jouer un certain rôle. Lequel ?
Tous les parents ont déjà été inquiets, voire angoissés, face à cette question existentielle : «Quelle sera la situation professionnelle de nos enfants lorsqu’ils seront grands ?». Une interrogation légitime, qui se fait particulièrement pressante à l’heure des choix estudiantins et professionnels qui se présentent à ceux que nous avons mis au monde.

Le mythe de la voie royale
Notre aspiration est qu’ils réussissent, évitent les échecs et ne passent pas des années à vagabonder à gauche à droite.
Pourtant, Samuel Path-Laplagne, coauteur avec son épouse du livre Fidji et Sam, étudiants (éd. Clé), estime que notre société attache peut-être une trop grande importance à la stabilité économique : «Nous cherchons souvent à imposer un schéma préconçu à nos jeunes, selon lequel ils devraient suivre une voie royale». Il invite plutôt les parents à être tout à la fois plus proactifs durant ces étapes charnières et davantage prêts à adopter une «culture du risque».
Des mentors objectifs et proactis
Les parents peuvent tout d’abord jouer le rôle de mentors et de conseillers. Cela commence par un véritable intérêt porté aux différentes options professionnelles envisageables pour leurs enfants : «Les parents sont-ils vraiment actifs pour suivre le marché de l’emploi et de l’éducation, pour comprendre comment fonctionne le système universitaire, pour se renseigner sur les débouchés de toutes les filières possibles ?», interroge Samuel Path-Laplagne. «Cette réflexion devrait se faire en amont, plutôt que d’être menée dans l’urgence, au moment où les jeunes viennent demander conseil alors qu’il ne leur reste que peu de temps pour faire leur choix.»
Le risque, c’est que les parents soient des mentors parfois peu objectifs, soit parce qu’ils dénigrent certaines filières -les métiers manuels, par exemple-, soit parce qu’ils désirent que leurs enfants suivent le même chemin qu’eux, soit parce qu’ils entendent tirer une certaine gloire de leur réussite de leur progéniture, ou pour d’autres raisons encore. «Apprenons à valoriser ce qui rendrait nos enfants heureux.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x