L'article

Quand la vie de son conjoint prend une nouvelle direction

Quand la vie de son conjoint prend une nouvelle direction
 
31.07.18 - Un changement conséquent dans la vie d’une personne touchera immanquablement son conjoint. Celui-ci peut alors accueillir ce changement ou au contraire, le rejeter. Pour garder la cohésion au sein du couple, une saine et honnête communication pourrait adoucir le contour.
la vie de couple n’est pas un long fleuve tranquille. Et quand il faut faire face à un grand changement chez son conjoint, le virage peut être particulièrement difficile à prendre. Tout dépendra du domaine concerné et de l’importance qu’on lui donne.

Des basculements plus ou moins profonds
S’agit-il d’un inversement des valeurs à la suite d’un événement tragique (maladie grave, décès, traumatisme…)? D’une radicalisation religieuse, d’une adhésion à un prosélytisme dérangeant ou de l’entrée dans une secte? D’un élan de générosité qui met en péril les finances de la famille? De l’annonce d’un cancer ou de toute autre pathologie impactant durablement le style de vie et interpellant le malade sur ce qui est essentiel pour lui dans l’existence?
Une reconversion professionnelle peut également soulever de nombreuses problématiques quand, par exemple, le couple connaît une aisance financière sécurisante et que l’un des conjoints veut redonner du sens à sa vie en devenant un agriculteur militant, proche des valeurs altermondialistes. Les conflits peuvent surgir du décalage instauré entre l’ancienne et la nouvelle situation. Plus profonds encore, ces basculements peuvent toucher l’intimité du couple lorsque l’un ou l’autre annonce un changement d’orientation sexuelle ou s’engage dans des pratiques sexuelles inconcevables pour son conjoint.
Comment réagir?

Se poser les bonnes questions
«D’abord, il faut se donner le temps d’observer», recommande Yves-Alexandre Thalmann, thérapeute. Puis, se poser les bonnes questions, ce qui demande parfois du courage: ce changement est-il une source de rapprochement ou d’éloignement entre les deux conjoints? «L’enjeu est de savoir s’il nous paraît acceptable. Nous avons tous des limites et c’est normal», rappelle Yves-Alexandre Thalmann. Dans le cas où il est inadmissible pour celui qui n’a pas engagé ce renversement, le conjoint peut mettre le haut-là. Et s’il n’est pas entendu alors que la situation est intenable, il est normal qu’il revisite le sens de la promesse échangée lors du mariage.
Le thérapeute souligne que cette promesse ne devrait en aucun cas être instrumentalisée pour faire culpabiliser l’autre.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x