L'article

Quand nos régimes affectent les enfants

Quand nos régimes affectent les enfants
 
03.05.18 - Véganisme, régimes sans lactose, sans gluten; quelles incidences ces restrictions alimentaires ont-elles sur la santé des enfants? L’avis d’Aurore Dady Thibaudeau, nutritionniste.
Côté assiette, la mode est à l’exclusion. Tantôt on supprime la lactose, le gluten ou encore la viande, tantôt une autre forme d’aliments de provenance animale, comme les œufs ou le fromage. Mais quelle incidence ces régimes vegan ou sans ci, sans ça, ont-ils sur la santé de nos enfants? Ne dit-on pas communément que les enfants ont des besoins nutritionnels plus importants que les adultes?


Alimentation adaptée
«Les besoins nutritionnels de l’enfant ne sont pas plus importants que ceux de l’adulte, mais la nutrition de l’enfant doit être une nutrition adaptative et flexible», précise la nutritionniste Aurore Dady Thibaudeau du cabinet BeNutrition. «En effet, leur alimentation doit être adaptée régulièrement: à l’âge de l’enfant ainsi qu’à ses besoins psychologiques et préférences alimentaires; aux phases de croissance et aux besoins physiologiques particuliers de l’enfant, ainsi qu’aux troubles et pathologies de l’enfant (maladies infantiles, douleurs dentaires…).»
La spécialiste insiste en outre sur le fait qu’il est véritablement «fondamental de procéder à un passage en douceur de l’allaitement maternel à la diversification alimentaire puis à une alimentation d’adulte.»

Manques et déficits
Aujourd’hui, il est souvent question des manques liés à certains régimes. Qu’en est-il des plus jeunes? Est-il possible d’avoir, dans nos pays riches, des carences alimentaires?
«Il existe peu d’enfants souffrant de carence alimentaire majeure de type malnutrition», rassure la nutritionniste. Avant d’ajouter qu’on observe plutôt des carences en microéléments type fer, zinc et vitamine D, car les apports alimentaires sont insuffisants et l’alimentation moderne et industrielle ne permet pas d’en apporter suffisamment.
Ces déficits sont-ils en lien direct avec ces régimes? «Les tendances alimentaires de type véganisme ou végétarisme sont, de mon point de vue de nutritionniste, des convictions d’adulte, difficilement transposables et adaptées pour un enfant: il y a forcément un risque de carence derrière ces pratiques, surtout pour le véganisme», formule encore Aurore Dady Thibaudeau.
Et de poursuivre: «Le fait d’adopter un régime sans gluten chez l’enfant qui ne souffre pas d’intolérance ou d’allergie au gluten est également très dommageable pour lui. Le gluten est souvent remplacé par des céréales de type maïs dans l’alimentation infantile et le maïs n’est pas une céréale à recommander à cause de sa faiblesse en micronutriments et de sa charge glycémique.»

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

x