L'article

Quels souliers pour mon enfant?

Quels souliers pour mon enfant?
 
31.07.18 - Votre bambin court partout, voilà venu le temps de lui trouver des chaussures convenables. Quels sont les modèles recommandés, et pourquoi? Guide pratique pour les parents.
«Notre fille se lève toute seule. Elle marchera bientôt.» Quand les enfants ont-ils besoin de porter leurs premières chaussures et quels sont les critères importants à prendre en compte?

Les pieds ont besoin d’attention
Les petites jambes et pieds d’un enfant s’entraînent intensivement avant qu’il ne puisse se lever tout seul: les muscles se construisent, les articulations se fortifient, les pieds tâtent et ressentent le sol, les orteils s’agrippent et s’ouvrent; toutes ces actions préparent le corps au poids qu’il portera bientôt.
Le pied est un chef-d’œuvre anatomique. Il est constitué de vingt-six os, trente articulations, soixante muscles, cent ligaments, deux cents tendons et de vaisseaux sanguins. Les pieds des enfants grandissent très vite et ont besoin de beaucoup d’attention.

Un modèle adapté à l’enfant
Observez les pieds de votre enfant! Si vous constatez quelque chose d’inhabituel, informez-en le pédiatre. Les déformations ne se corrigent que rarement par elles-mêmes. Les problèmes de pieds peuvent avoir des conséquences non négligeables, par exemple une posture différente, des mouvements plus lents, une faible estime de soi et, par conséquent, moins d’envies d’exploration.


Les enfants n’ont pas besoin de chaussures pour apprendre à marcher. Il est préférable que les petits se déplacent nu-pied ou en chaussettes. Ils ressentent ainsi le sol et son aspect (doux, lisse, rugueux), entraînent leurs musculatures et le sens de l’équilibre, marchent parfois sur la pointe des pieds, parfois sur la plante. Ce n’est que quand les enfants arrivent à se déplacer librement qu’il est nécessaire de les équiper de chaussures pour se protéger du froid et de la dureté du sol. De nombreux magasins disposent d’outils pour mesurer la longueur et la largeur du pied. La nouvelle chaussure devrait être de douze à dix-sept millimètres (la largeur d’un pouce) plus grande que le pied. Vérifiez toujours le deuxième pied, car le corps est rarement totalement symétrique.

Mesurer la largeur du pouce est difficile étant donné que les enfants bougent leurs orteils sous l’effet de la pression. Puisque leurs os sont encore souples et malléables, les petits ne ressentent pas quand les chaussures serrent. Même lors d’une torsion ou une foulure, ils n’ont pas forcément mal. Si la chaussure a une semelle amovible, il est pratique de la sortir et de mettre le pied de l’enfant dessus pour voir si la grandeur est adaptée. Une alternative est de fabriquer des chablons des pieds avant d’aller au magasin.

Souplesse, antidérapage, chaussons...
Il est préférable de contrôler la grandeur à chaque nouvel achat, les pointures enfant n’étant pas standardisées en Europe. Si vous confectionnez un chablon, vous n’avez pas besoin de la présence de votre enfant pour l’achat. Comme les pieds des petits grandissent très vite, vérifiez la grandeur tous les deux mois et assurez-vous que les chaussettes soient adaptées.

Il n’est pas nécessaire d’acheter des chaussures de marque. Assurez-vous que les semelles soient souples et que le matériau respire. Les fermetures à Velcro facilitent l’indépendance. Si vous achetez des chaussures déjà utilisées, vérifiez l’usure des semelles, du talon et de la doublure intérieure. Il est possible de trouver des chaussures jamais portées dans des magasins de seconde-main.
Les pantoufles sont souvent fermées pour bien tenir aux pieds des enfants. Ce cloisonnement n’est pas idéal car il favorise l’humidité. Préférez des chaussettes antidérapantes ou des chaussons. Ceux-ci, plus flexibles, permettront à l’enfant d’avoir une meilleure stabilité, ce qui améliorera sa posture.

Susanne Ospelkaus, Ergothérapeute

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x