L'article

Raphaël Domjan, plus près du soleil

Raphaël Domjan, plus près du soleil
 
02.08.17 - Raphaël Domjan a bouclé en 2012 le premier tour du monde à l’énergie solaire, à bord du bateau PlanetSolar. Aujourd’hui, l’éco-aventurier suisse prépare la Mission SolarStratos, pour s’approcher de l’espace avec un avion solaire. Son esprit aventurier lui viendrait-il de ses parents? Interview.
Vous avez relaté que votre mère vous a envoyé seul, à trois ans et demi, rejoindre le chalet de votre grand-père. C’était à 500 mètres en funiculaire. En quoi cette expérience a été marquante?
C’était la première fois où j’étais livré à moi-même. J’ai ressenti une sensation assez incroyable, comme un énorme sentiment de liberté qui m’a porté ensuite dans mes voyages, mes aventures. Ce sentiment de liberté, où on a tout avec soi, où on ne dépend de personne ni de rien... Cette grande confiance de mes parents m’a aussi apporté de la confiance en moi, pour faire des projets, comme ceux que je réalise aujourd’hui.

Quels autres fondements essentiels vous ont transmis vos parents?

Je n’étais pas vraiment un élève assidu. J’étais même plutôt un cancre. Mes parents m’ont toujours appris des valeurs importantes, comme l’engagement et la justice. Je n’ai pas le souvenir qu’ils aient été injustes envers moi. Ils travaillaient dans le social et s’engageaient pour les autres, pour le bien commun, loin de tout esprit individualiste.

C’est quelque chose de fort qu’ils m’ont inculqué. Ce sont eux, aussi, qui m’ont transmis que l’essentiel n’était pas d’être riche, mais de réaliser ses rêves et de faire ce que l’on aime.

Vos parents vous ont donné une liberté totale pour réaliser vos rêves. Comment cela se concrétisait-il dans votre quotidien d’enfant/d’adolescent?
Vers dix-douze ans, je me suis lancé dans la construction d’une aile delta avec des bambous et des bâches en plastique achetés avec mes économies. Heureusement, ce deltaplane n’a jamais volé. J’ai essayé mais ça c’est soldé par une catastrophe!

Toutefois, mes parents m’ont laissé faire, c’était mon premier projet: il fallait acheter les matériaux, chercher des informations dans des livres pour voir comment ça fonctionnait (car à l’époque, il n’y avait pas internet). Puis j’ai fabriqué des caisses à savon, j’ai pas mal bricolé avec mon frère Alexis, qui est toujours dans mes aventures aujourd’hui...

Enfant, rêviez-vous déjà d’être explorateur?
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: istockphoto
 

x