L'article

Repas en solo: quelques enjeux

 
31.01.20 - Pour un solo, se mettre à table peut représenter un effort quotidien. Dans la culture française, la gastronomie tient une place certaine mais aussi l’art de la table.
La convivialité autour d’un bon repas bien présenté fait partie d’un savoir-vivre. En posant sa seule assiette sur la table, le solo peut être saisi et même agressé par le sentiment de solitude.
Au moment des achats, déjà, le célibataire se trouve limité dans ses choix. La plupart des produits ne sont pas conditionnés en portions individuelles. Vient ensuite l’étape de la cuisine. Quelques solos gourmands et compétents aiment passer du temps en cuisine et se mijoter de bons petits plats, quitte à en congeler une partie sous forme de rations pour des usages ultérieurs. Mais la majorité a du mal à se motiver pour élaborer une véritable recette à partir de produits frais. Des plateaux TV, repas sur le pouce ou plats préparés à réchauffer font l’affaire au quotidien. Se nourrir relève plus de la nécessité que du plaisir d’une dégustation.

Plus difficilement «invitable»?
Les occasions de repas en famille peuvent de ce fait réjouir les solos, lesquels apprécieront à la fois la compagnie et la qualité d’un menu souvent fait maison.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x