L'article

Tout quitter pour son conjoint

Tout quitter pour son conjoint
 
02.11.17 - Lorsqu’on décide de tout quitter pour accepter un poste de travail ou pour diverses raisons, le déracinement du conjoint qui décide de suivre l’autre n’est pas à négliger. Un projet se vivant à deux.
Changer d’horizon a du bon. Mais quand l’un des deux conjoints accepte de se déraciner pour suivre l’autre, il est essentiel de ne pas perdre de vue le fait que cette nouvelle vie reste un projet de couple. Projet dans lequel chacun devra trouver sa place.

Une entreprise réfléchie
«Cela représente un risque, notamment financier. Il faut bien faire ses calculs», met en garde Rhonie. Avec son épouse, il a quitté la Guadeloupe il y a un an pour que celle-ci accède au poste qui lui était proposé en métropole. «Avant, j’étais celui qui gagnait l’argent du foyer», raconte cet entrepreneur qui a dû vendre son école de musique et une affaire automobile.

«La première année est toujours difficile. On perd ses repères et il faut du temps pour retrouver un équilibre», reconnaît Sandie. Cette trentenaire est expatriée depuis quatre ans en Argentine, où son conjoint a un poste d’enseignant tandis qu’elle a mis sa vie professionnelle entre parenthèses.
«Je l’ai pris comme une chance et je me suis demandé comment en profiter. J’ai appris l’espagnol, j’ai passé l’agrégation, j’ai découvert la culture…», décrit-elle.

Epanouissement partagé
Certes, en termes de carrière et de retraite, elle est consciente que ce choix aura des conséquences. Mais sa disponibilité a permis au couple de fonder une famille dans des conditions qui leur convenaient.

«Et comme je suis à la maison, toute la famille est chouchoutée: il y a toujours un gâteau pour le goûter et je prépare mon propre pain et mes propres yaourts.
Ce n’était pas possible quand je travaillais en France», résume Sandie.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x