L'article

Son départ approche

Son départ approche
 
02.11.17 - Il ou elle a grandi à vos côtés, mais aujourd’hui votre enfant souhaite quitter le nid. Entre peur et lâcher prise, la séparation marque une étape importante.
Cette fois, vous sentez que c’est sérieux, votre jeune adulte vous parle de partir. Pour voyager, pour un échange scolaire, pour prendre un appartement, pour se marier...Beaucoup de raisons peuvent pousser un être à l’aube de sa vie à prendre son envol. Laisser partir ses propres enfants est un processus permanent. Mais il devient concret, lorsqu’ils quittent le nid. Quel rôle les parents ont-ils encore lorsque leurs enfants ont grandi?

Quand on se retrouve à deux, l’atmosphère de la maison change, c’est sûr. Il n’y a plus de hordes de jeunes susceptibles de piller le frigidaire, pas de rythmes tonitruants dans la «chambre des enfants», pas de sac d’école qui atterri dans le corridor.
Au lieu de cela: le vide. Le calme après la tempête. Et, actuellement, les parents se transforment en êtres virtuels lorsque la communication avec leurs enfants se fait principalement sur les réseaux sociaux.

La plupart des parents savent que la date de péremption de leur «parentalité» n’est pas encore atteinte, mais un nouveau calcul du temps commence pour eux. La vie sans les enfants nécessite d’autres règles du jeu qu’avant, mais lesquelles? Maintenant, il ne s’agit plus de les entourer constamment et de gérer leur vie quotidienne. Et pourtant, les parents se sentent encore une sorte de responsabilité afin que leurs enfants puissent prendre leur vie en main aussi bien que possible.

Rapports détendus
Presque aucune relation personnelle n’a autant changé ces dernières décennies que la relation entre les parents et leurs enfants. Presque partout, il existe une relation plus ou moins décontractée entre les parents et les enfants. Ils assistent à des concerts de rock ensemble, les mères font du shopping avec leurs filles, on discute ensemble de ce qu’on va manger le soir.

Beaucoup qualifient ce nouveau genre de relation à leurs enfants de «partenariat» ou même «de relation amicale», mais les deux ne sont pas entièrement vrais. Au moins jusqu’à la fin de leur scolarité, ce n’est pas une relation égale, comme entre de vrais partenaires. À bien des égards, il est possible de se placer au même niveau, mais pas en étant égaux en droits et en devoirs, plutôt égaux en valeur, une équivaleur, comme l’exprime judicieusement le thérapeute familial Jesper Juul. Equivaleur signifie reconnaître la dignité et l’intégrité de l’enfant et de l’adolescent et ne pas en faire dépendre son propre comportement.

Néanmoins, qu’on le veuille ou non, il existe toujours un «rapport de force» entre les parents et les adolescents, qui est légalement réglementé jusqu’à l’âge de la majorité, mais qui demeure au-delà de cela.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x