Skip to content

Avez-vous un chouchou?

© Alliance Presse
Certains parents ont développé des préférences pour l’un ou l’autre de leurs enfants: les «chouchou». Catastrophe irrémédiable? Banalité sans conséquence?
Jérémie Cavin

«Papa, pourquoi tu préfères ma sœur?». Oups, la question qui tue… Ce ressenti d’un enfant, s’il est parfois infondé, repose aussi de temps à autre sur une réalité: il arrive que des parents aient des affinités différentes avec leurs enfants, voire certaines préférences, ou même une tendance à chouchouter un enfant plutôt qu’un autre. Un état de fait irréversible? Ou au contraire est-il «condamné» à avoir des préférences toute sa vie? Un parent peut-il «se forcer» à aimer tous ses enfants de la même manière?
Salomé, mère de deux enfants, émet une nette distinction entre «avoir plus d’affinités» et «avoir un chouchou». «Si l’on veut être un parent juste et aimant, on ne fait pas de préférence avec ses enfants. Mon mari et moi essayons d’éviter les chouchouteries. Cependant, ma relation avec chacun de mes enfants est différente, simplement parce qu’ils sont deux êtres différents». Salomé entretient ainsi des contacts plus faciles avec son fils qu’avec sa fille: «Nathanaël est une bonne pâte, conciliant, qui sait s’occuper seul. Il est casanier, comme moi. Justine a plutôt une personnalité exigeante. Elle nous sollicite beaucoup et a besoin de faire des activités à l’extérieur. Et puis, qu’on le veuille ou non, il est plus facile d’éduquer un enfant qui a une tendance naturelle à l’obéissance qu’un enfant à qui il faut tout répéter plusieurs fois». D’autres raisons peuvent expliquer une certaine affinité avec l’un ou l’autre des enfants, selon Christian et Fabienne Sollberger, engagés à Familles de Foi. «Certains enfants répondent aux attentes, ont les dons espérés par les parents, sont plus polis et photogéniques, moins compliqués». Le contexte de l’arrivée de l’enfant (grossesse attendue ou non, par exemple) et son sexe jouent aussi un rôle.

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Lionceau deviendra homme

«Papa, pourquoi tu préfères ma sœur?». Oups, la question qui tue… Ce ressenti d’un enfant, s’il est parfois infondé, repose aussi de temps à autre sur une réalité: il arrive que des parents aient des…

Publicité