Skip to content

Le cascadeur apprend à jongler

© Alliance Presse
Didier Défago a fait ses adieux au cirque blanc à la fin de la saison 2014-2015. Le Suisse qui avait décroché l’or en descente des JO de Vancouver en 2010 n’a pas pour autant rangé ses skis. Mais il parvient aussi à s’aménager de précieux moments en famille, avec son épouse Sabine et ses enfants Alexane (8 ans) et Timeo (6 ans).
Marc Fragnière

«Attention, ne va surtout pas dire ces jours à ma femme que j’ai plus de temps pour ma famille qu’avant, parce que je crois qu’elle ne sera pas d’accord avec toi», prévient d’emblée, taquin, Didier Défago. Depuis octobre, il a été souvent en déplacement. De retour de Kitzbühel où il a assisté aux courses du week-end en couple et sans autre occupation que celle de profiter du spectacle décoiffant proposé par les cascadeurs sur lattes, «Dèf» effectuait un pit-stop caritatif à la maison lors de notre entretien téléphonique. Il organisait l’événement «Tout schuss pour ELA», une journée marathon de ski (voir encadré). Un moment sympathique au cœur d’un agenda bien chargé pour un «retraité» très actif!
Car le champion olympique de descente 2010 est aussi ambassadeur de plusieurs marques. Début novembre, il a passé trois semaines aux Etats-Unis pour aider à développer les skis Rossignol. Des journées passées à tester des lattes avec la star autrichienne Marcel Hirscher et des skieurs suisses. Puis, l’agenda du Valaisan de 38 ans s’est articulé autour des évènements parrainés par Ochsner Sport et les journées consacrées à ses fonctions auprès des remontées mécaniques de son village Morgins. Il est membre du conseil d’administration de Télé-Morgins S.A.
Didier Défago a tiré la prise entre Noël et Nouvel An. Une quinzaine consacrée exclusivement à sa famille. «Je m’étais promis de ne pas prendre le moindre engagement durant ces deux semaines et j’ai tenu bon! J’apprécie ces moments d’intimité dans la cellule familiale et j’essaie de m’impliquer au maximum dans mon rôle de père, durant les périodes privilégiées. Celle-ci en était une.»

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Publicité