Skip to content

«Je rentre à minuit, je gère, laissez-moi vivre ma vie!»

© Alliance Presse
Quand nos ados veulent sortir, deux réflexes extrêmes et opposés sont à éviter: l’interdiction totale et le laxisme complet. Comment trouver le juste milieu?
Gaëlle Monayron

Pas toujours facile de savoir où mettre les limites lorsqu’un ado a envie de sortir jusqu’à pas d’heure. «Mais lâchez-moi à la fin, je suis le seul qui n’a pas le droit de rentrer plus tard que minuit, c’est n’importe quoi!». Ce refrain, probablement que tous les parents l’entendent un jour. L’éternel reproche du «Vous êtes les seuls à…» n’est pas toujours facile à gérer. Alors comment trouver le juste milieu entre protéger son ado et lui laisser une certaine autonomie?

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité