Skip to content

Devenir ministre, ça change la vie de couple

© Alliance Presse
Dernier arrivé au Conseil fédéral suisse, Guy Parmelin est ministre de la Défense, de la protection de la population et des sports. Agriculteur de profession, il est aussi l’époux de Caroline Parmelin, enseignante d’allemand. Rencontre.
Christian Willi

«Nous avons été entraînés dans un véritable tourbillon depuis l’élection de mon mari au Conseil fédéral». Caroline Parmelin confesse qu’elle n’avait pas anticipé le changement de vie qu’entraînerait l’élection de son mari Guy au gouvernement. A tel point qu’elle avouait, deux mois après ce fameux 9 décembre, ne pas totalement réaliser ce qui leur arrivait.
Après l’effeverscence, la vie a tout de même repris son cours. Elle a necessité d’importantes adaptations. «Mon mari était déjà souvent absent pour les sessions et les travaux de commissions parlementaires». Désormais, il vit à Berne et revient sur la Côte vaudoise quand c’est possible. A l’inverse, Caroline Parmelin s’est arrangée pour «monter» à Berne le mercredi après son travail, pour le rejoindre.
Mais la densité de cette nouvelle vie a très vite convaincu Caroline Parmelin d’abandonner sa carrière d’enseignante. Elle arrêtera à la fin de la présente année scolaire, pour éviter qu’elle et son mari ne fassent que se croiser. Elle pourra ainsi se montrer disponible pour l’accompagner lorsque c’est nécessaire. «Après trente-trois ans d’activité, je pars un peu plus tôt que prévu. Mais avec bonne conscience.»

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Publicité