Skip to content

Il n’est pas coopératif!

© Dr
Entre trois et cinq ans, l’acquisition de l’autonomie de l’enfant passe par ses relations avec les autres.
Joëlle Misson-Tille

Autour de trois ans, alors que l’enfant a appris à dire non et progresse en autonomie, il s’affirme dans l’opposition: il rechigne à s’habiller, conteste le menu qui lui est servi, refuse de se brosser les dents… «En disant non, l’enfant se sépare, construit sa propre identité», explique Céline Merlin-Lorenzi, psychologue du développement de l’enfant et de l’adolescent. Jusqu’à ses cinq ou six ans, l’enfant va chercher les limites. Et plus il va les chercher loin, plus il a besoin qu’on les lui fixe! «Si l’attitude des parents est adaptée, elle permettra à l’enfant d’intégrer les interdits fondamentaux, de faire la différence entre les sexes et les générations, et de trouver sa place dans la relation triangulaire avec ses parents.»

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Vidéosurveillance dans la chambre

De plus en plus perfectionnés, ils s’affichent sur toutes les listes de naissance: les babyphones vidéos sont devenus incontournables dans la chambre d’enfant. Mais s’ils se révèlent utiles et rassurants pour les parents, gare à…

Publicité