Skip to content

Mon enfant se compare tout le temps

© iStockphoto
De la taille de son cartable jusqu’à la couleur de ses chaussettes, un enfant est capable de tout mettre en jeu. La comparaison, un besoin normal ou un dysfonctionnement?
Sandrine Roulet

Mon enfant se compare! C’est épuisant! Nadia est interrogative: son fiston de sept ans compare de plus en plus ses résultats scolaires, ses jouets ou ses réussites sportives à ceux de ses copains. Est-ce grave docteur? Le point de vue d’Agnès Laucher, psychologue et auteure de L’art d’être parents, l’enjeu des six premières années (éd. Empreinte).

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Lionceau deviendra homme

Mon enfant se compare! C’est épuisant! Nadia est interrogative: son fiston de sept ans compare de plus en plus ses résultats scolaires, ses jouets ou ses réussites sportives à ceux de ses copains. Est-ce grave…

L’émerveillement chemin de renouveau

Et si l’on mettait à profit le temps de recul actuel pour réapprendre à s’émerveiller? Loin d’une discipline pour les beaux jours, c’est aussi une manière de faire front aux difficultés en réorientant son regard.

Publicité