Skip to content

Asia Bibi, une famille au creuset de l’épreuve

© AsiaNews
L’histoire de cette mère pakistanaise condamnée à mort en vertu de la loi sur le blasphème, aujourd’hui réfugiée en Occident, a ému le monde entier. On en sait peu, par contre, sur le couple qu’elle forme avec Ashiq Masih et comment celui-ci a vécu ce cauchemar de neuf années. Retour sur une injustice qui aurait pu les séparer pour toujours.
Sandrine Roulet

«La véritable épreuve nʼétait pas la prison mais dʼêtre privée des miens», affirme Asia Bibi dans Enfin Libre! (éd. du Rocher), son livre co-écrit avec la journaliste française Anne-Isabelle Tollet. Pendant ses neuf ans dʼemprisonnement, la mère de famille aurait tout donné pour un instant avec ses filles et son mari dans leur petite maison en torchis, sans eau courante ni électricité, dans son petit village du Pendjab pakistanais, perdu au milieu des champs. En lʼabsence de chauffage, cʼest Ashiq qui lui servait de bouillotte lʼhiver: «Il mʼentourait de ses bras pendant les nuits froides, son menton posé sur le sommet de mon crâne. Je ne réalisais pas à quel point je me sentais protégée et aimée.»

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité