Skip to content

Entrée dans l’adolescence: comment préserver notre relation?

© Istockphoto
Quand un enfant évolue et devient un adolescent, confiance, intentionnalité et accompagnement bienveillant sont de mise pour les parents. Il s’agit de préserver la relation, pour faire de notre enfant un adulte stable, qui se sait aimé.
Aurélie Kläy

Vers onze ans commence le virage plus ou moins serré qui mène l’enfant vers l’adolescence. Ce mot qui parfois résonne avec peur, amène nuits blanches et angoisses chez certains parents. Mais ce passage n’est pas obligatoirement difficile, souligne Sandra Dubi, maman de six garçons mais aussi pasteure et psychologue: «L’adolescence est le moment où ressort tout ce qui n’a pas été bien géré dans l’enfance.» Sandra Dubi explique qu’en dépit du détachement apparent de l’adolescent, «il a besoin qu’on le considère et qu’on lui prête de l’intérêt». Entre zéro et cinq ans, les bases de l’éducation sont posées, la suite n’en est qu’une consolidation.

Construire la confiance

Publicité

Sandra Dubi ajoute par ailleurs que l’adolescence est le moment «de faire confiance à son ado, de l’accompagner sans le larguer, de lui donner un cadre dans lequel il sera autonome». Faire confiance, c’est une décision que Béatrice, maman de deux jeunes filles aujourd’hui âgées de 17 et 19 ans, a décidé d’accorder: «Je leur ai laissé de plus en plus la possibilité de sortir avec des copines, dès l’âge de douze ans. D’abord en ville les samedis après-midi puis plus longtemps, en soirée chez une amie. Elles respectaient les heures de retour, je n’ai donc pas vu d’inconvénients à leur accorder davantage de liberté. En général, elles m’avertissaient en cas de contretemps.»

Des limites réfléchies

Et au niveau de l’apparence, qu’en est-il du look des enfants qui deviennent subitement des adultes fringués de mini-jupes ou d’habits très trashs? Pour Sandra Dubi, la consigne était claire avec ses garçons: «Les looks avec têtes de mort ou autres ne passent pas. Tant qu’ils sont résidents dans cette maison, ils doivent respecter les règles.» Pour Béatrice, même si elle est peu intervenue, il n’était pas question que ses filles se baladent en mini-jupes. C’est aussi aux pères de prendre leur place, selon Sandra Dubi. Le mari de Béatrice est d’ailleurs parfois intervenu pour revenir sur la question de la décence des tenues.
«Pour le maquillage, ma fille aînée m’a avoué avoir commencé vers douze ans, mais c’est toujours resté discret. Je n’ai jamais eu à lui dire de tout enlever. Sa sœur, quant à elle, a été moins demandeuse», ajoute Béatrice.
Dans le passage de l’enfance à l’adolescence, les relations jouent un rôle prépondérant. Par conséquent, qu’en est-il des mauvaises fréquentations? Sandra Dubi conseille d’accueillir les copains à la maison plutôt que de laisser ses enfants partir chez des inconnus. Cela permet également de construire une relation avec leurs amis. Béatrice a toujours posé ces questions à ses filles: «Où, quoi, comment et avec qui?» avant d’accorder ou non le droit de sortie. Elle a aussi remarqué que d’opposer une limite trop rapidement pouvait engager des crises. Il lui est donc arrivé de remettre sa réponse à plus tard, histoire de laisser mûrir la demande. «Souvent la demande s’essoufflait sans que j’aie à intervenir», raconte-t-elle.

Garder le lien à tout prix

Parfois, l’enfant ne grandit pas aussi vite et reste dans le monde de l’enfance un peu plus longtemps. Sandra Dubi invite à prendre au sérieux chaque régression. Elle peut être le signe d’un besoin d’attention plus important chez l’enfant. Prendre le temps de comprendre ce qui se joue derrière ce retrait est primordial, soutient la psychologue. Et pour finir, elle encourage à persévérer à s’investir auprès de ses adolescents et à garder le lien sans le négliger. Une étape qui nécessite aussi au parent de demander pardon s’il y a lieu et de ne pas s’ouvrir excessivement à son enfant, au point d’en faire un confident. Les limites se fixent, aussi bien pour l’enfant, que pour le parent.

Family 1_2021
Magazine Family

Article tiré du numéro Family 1/21 Février – Avril 2021

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité