Skip to content

En public, il fait de grosses crises et j’ai honte

© Istockphoto
Un enfant qui se roule sur le sol au supermarché ou qui se débat pour échapper à son parent, on en voit fréquemment. Mais en tant que parent, comment gérer ces crises publiques et surtout, comment ne pas les prendre trop à cœur?

Il est 16 h 15, à la sortie de la crèche, des mamans discutent, non sans une bonne dose d’humour, du cauchemar d’aller faire les courses avec un tout-petit. «Notre troisième fait d’énormes crises de frustration, dans n’importe quel contexte. J’ai honte, parfois je dois le porter et sortir du magasin parce que rien ne l’arrête», raconte Karine en soupirant. Joanie, elle, explique qu’elle «perd sa place de maman» quand sa mère est dans la même pièce.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Laissons-les être des enfants

La tentation de surcharger nos enfants d’activités ou d’essayer de les transformer en petits génies est grande aujourd’hui. Mais que se cache-t-il derrière cette frénésie du «passe-temps»?

Publicité