Skip to content

Plus de clarté pour moins de conflits

Natacha Horton
La chronique de Natacha Horton, maman et auteure du blog Justeuneplume.
Natacha Horton


Ma dernière grande révélation parentale s’est produite lors d’une semaine d’extrêmes prises de tête avec mes enfants. Jour après jour, le sujet principal de leurs demandes avait un rapport avec, en l’occurrence, les écrans: «Est-ce qu’on peut aller jouer à la PS? Est-ce que je peux regarder la télé? Je peux avoir ton portable dans la voiture?»

A force de dire non, de m’énerver pour qu’ils l’éteignent, de dire oui par dépit, quelque chose en moi a réalisé: «En fait, ce n’est pas clair pour eux!» Alors j’ai rassemblé mon troupeau, pris une feuille A4 blanche et leur ai demandé de me lister l’entier des écrans dans la maison. Pour chaque écran, on s’est mis d’accord. Je me suis montrée hyper cool pour certains, stricte pour d’autres et j’ai même mis pour mon téléphone un «jamais» qui me rend la vie bien plus facile. Je savais que ces règles devaient inclure une bonne dose de réalisme, pour que cela colle avec notre vie et avec ce qui m’arrange parfois.

Publicité

J’ai affiché la feuille dans la cuisine, on y coche les temps d’écran et on s’y réfère de sept en quatorze. Cela fait quelques semaines et, laissez-moi vous dire, je revis. La diminution des râleries et des conflits a été drastique. C’est là que j’ai compris: la puissance derrière les règles, c’est la clarté. Peut-être que le problème, ce n’est pas eux et leurs demandes. Peut-être que le problème, c’est moi. On pense qu’ils savent, mais souvent les frontières sont changeantes (on dit non, on dit oui) et eux-mêmes naviguent et testent ces frontières fluctuantes. Logique!

Quelques jours plus tard, alors que je négociais pour la cinquantième fois sur les repas, le droit au dessert, de quel dessert, le fait de goûter chaque aliment, de finir l’assiette ou non, il ne m’a fallu que quelques secondes pour aller chercher une feuille blanche.

Magazine Family

Article tiré du numéro Family 1/22 Février – Avril 2022

Thèmes liés:

Leçon de conjugaison

La chronique de Jérémie Lehmann, agriculteur de profession. Il est papa de quatre enfants âgés de quatre à huit ans. Avec son épouse, ils sont impliqués comme animateurs jeunesse au Gospel Center d’Oron.

Publicité