Skip to content

À quoi bon changer le monde puisque la société s’effondre?

© GettyImages
Une des préoccupations de la génération Z est la quête de sens. Une fabuleuse occasion que les adultes peuvent saisir afin de les accompagner dans cette réflexion.
David Nadaud

«La jeunesse d’aujourd’hui est terrorisée à l’idée de demain et je crois qu’elle a raison», écrivait Pier Paolo Pasolini, en 1975. Avant les années 70, difficile de trouver un auteur ou un penseur qui imaginait que demain ne serait pas meilleur. «L’espoir est la chose la plus précieuse que nous puissions donner aux jeunes. Sans espoir, la jeunesse est condamnée à la désillusion», déclarait Kofi Annan, ancien secrétaire général des Nations unies, lors d’un discours à l’UNESCO en 2000.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Publicité