Skip to content

Mon enfant veut choisir ses propres vêtements

Une jeune fille choisit ses vêtements dans le dressing
© Getty Images (Image d'illustration)
Les enfants ont parfois des goûts vestimentaires… originaux. Et l’envie de choisir comment habiller son propre enfant est grande. Pourtant, c’est précisément parce qu’il choisit que l’enfant grandit.

Choisir est à la base de la liberté humaine. C’est ce qu’affirme le Gestalt-thérapeute Pierre Van Damme lorsqu’il explique que choisir, c’est la liberté de pouvoir adopter quelque chose par préférence et l’obligation de renoncer à tous les autres possibles. «Nous faisons de grands choix», avance-t-il, «à toutes les étapes de notre vie: il faut choisir une orientation professionnelle, prendre la décision d’avoir un enfant ou de déménager. Et la vie quotidienne est aussi composée de petits choix: à quelle heure se lever le matin, ce que l’on mange, comment s’habiller… tout est choix!»

Selon le psychologue, on choisit comment s’habiller à la fois en fonction du regard que l’on porte sur soi-même et du regard des autres: il s’agit parfois de s’identifier à une personnalité connue, de correspondre à une marque, de copier sa sœur ou de chercher à sortir du lot. Ainsi, lorsque votre enfant choisit sa façon de s’habiller, il se détermine au milieu d’un grand nombre de critères afin de parvenir à un résultat qui est le fruit de sa sélection. Il apprend à s’affirmer, à savoir qui il est ou qui il a envie d’être.

Publicité

Une liberté qui a besoin de contraintes pour exister

«Un jour, Tess a choisi une jupe de Noël, un haut vert fluo, des bottes et un blouson en cuir. Une autre fois, elle a associé des pois et des rayures. Mais quand ça a été des bottes d’hiver en été ou des robes de princesse pour aller à l’école, j’ai dû intervenir!», raconte amusée Marianne, maman de deux filles. «Pour mon aînée, j’ai été assez stricte sur l’harmonisation des couleurs et des motifs, mais la deuxième de mes filles a des goûts tellement originaux que j’ai lâché du lest pour cadrer au moins sur les saisons et les activités.» Pour certains enfants, il est en effet utile de choisir son combat: le plus important sera d’organiser les critères prioritaires de choix, avant de les accompagner à développer leur sens de l’esthétisme.

Tout autant qu’un support éducatif, le look peut être un fabuleux vecteur de transmission. Bertrand, papa de trois enfants, éduque ses enfants à bien s’habiller: «Dès que mes enfants ont su marcher, je les ai emmenés à Paris pour voir les boutiques, pour qu’ils découvrent les beaux tissus et les couleurs… aujourd’hui, quand ils doivent s’habiller, mes fils ont leur style bien à eux et j’en suis fier!»

Thèmes liés:

Publicité