Skip to content

Le mariage est aussi fait pour les artistes

© Alliance Presse
En 2013, l’interprète-compositeur Olivier Cheuwa fête ses dix ans de carrière. Son épouse, Flavie Crisinel, est la tête d’affiche du spectacle «Ma vie avec Martin Luther King». Nous avons voulu savoir comment ces artistes concilient couple, travail et famille. Entretien avec Flavie Crisinel.
Sandrine Roulet

Vous vous êtes rencontrés en 2003 à Montréal et mariés deux ans plus tard. Qu’est-ce qui vous a plu l’un chez l’autre?
Olivier est très généreux et pense beaucoup aux autres. Il est proche des gens, serviable. Lorsque j’ai fait sa connaissance, je ne savais pas encore qu’il chantait. Olivier, lui, m’avait déjà remarquée avant qu’on nous présente l’un à l’autre. Il a d’abord été attiré par mon petit côté secret et il avait envie de savoir qui était cette fille dont l’accent était si différent. A l’époque, j’étais à Montréal pour la musique. Quand il a su que je fréquentais une école de musique, il est venu plusieurs fois voir mes représentations.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Publicité