Skip to content

Leur différence d’âge, défi pour la famille

© Alliance Presse
Quand, dans une famille, l’écart d’âge est élevé entre les plus grands et les plus jeunes enfants, le défi est là pour les parents de favoriser une dynamique saine et complice.

«Aujourd’hui, nos cinq enfants ont un amour assez fort les uns pour les autres et ont tous leur place». Même s’il y a quatorze ans d’écart entre l’aîné et le benjamin, Timothée et Dorianne se sentent privilégiés de la bonne entente qui règne dans leur famille. Ce n’était pas forcément gagné d’avance, tant la grande différence d’âge au sein de la fratrie est un vrai défi, relève Michel Bijaoui, conseiller conjugal et familial. Les grands peuvent en effet avoir l’impression que les jeunes sont des empêcheurs de tourner en rond : «Désireux de dépasser toutes les contraintes de la petite enfance, ils se retrouvent confrontés à de nouvelles limites». Timothée donne l’exemple des vacances : la présence d’enfants en bas âge dans la famille restreint les possibilités. «Mais nous avons transmis la valeur que la famille est plus forte que tout ce que nous n’avons pas pu faire. Nous avons cultivé la notion d’appartenance : “C’est ton petit frère”.»

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité