Skip to content

Voici l’heure de la première dispute

© iStockphoto
Chez un jeune couple, le conflit survient quand le principe de réalité supplante la magie des débuts. C’est un passage délicat mais obligé de la vie de couple
David Métreau

La belle idylle aborde ses premières turbulences. La période de cécité touche à sa fin: on voit enfin son conjoint tel qu’il est, avec ses qualités et surtout ses défauts. Et lui aussi devient progressivement plus clairvoyant. Cette vision retrouvée génère généralement un premier conflit sérieux dans le couple.
«Le conflit est inévitable, dans un couple. Il est nécessaire et fécond, s’il est bien géré», indique Véronique Acar, membre de l’association Retrouvaille. Selon elle, «il faut changer le regard sur le conflit. L’enjeu est de traiter une expérience négative pour en dégager une expérience positive.»
Que faire quand le conflit est là? «Surtout ne jamais l’ignorer», recommande Véronique Acar, qui est par ailleurs thérapeute familiale. «Le conflit révèle qu’il y a quelque chose à changer en nous, dans notre fonctionnement de couple.» La première étape consiste à identifier les causes du conflit. Pour Véronique Acar, celui-ci vient souvent de besoins ou de désirs différents entre les conjoints. «J’ai besoin de dormir, mon conjoint a besoin de sortir. J’ai besoin de sommeil et lui de sociabilité», est un exemple de divergences. «Il y a un travail de discernement à faire. Le couple doit trouver ce qui ne va pas et communiquer. Est-ce parce que je suis déçue de telle ou telle chose, parce que tu m’accuses? Sont-ce nos différences dans l’éducation? De nos centres d’intérêts? L’écueil, c’est de rendre l’autre responsable et de l’accuser», pointe Véronique Acar.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité