Skip to content

Je ne supporte plus mes enfants… Je les raffole!

Chronique d’une famille d’expat’s. Noémie Suter, mère de famille, vit en Ouganda avec sa famille.
superhuit

Alors qu’en Europe, le confinement fait partie des souvenirs, celui-ci est arrivé plus tard en Afrique et s’est prolongé plus de onze semaines. Au début, je n’aurais jamais imaginé prendre goût à la présence de mes enfants à la maison, sept jours sur sept, pendant si longtemps. Et pourtant! Je suis incroyablement surprise de pouvoir dire que j’aime être avec mes enfants et que la perspective de les voir repartir à l’école avec leur cartable sur le dos me rendrait presque triste! Mon fils de trois ans déclare qu’il «n’aime» pas les Läckerlis [petits gâteaux au miel suisses], il les «raffole»; en écho, j’affirme que j’ai fait plus que supporter mes enfants pendant le confinement; j’en ai raffolé!

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité