Skip to content

Quand le papa crée un lien avec son enfant dès la naissance

© Istockphoto
Souvent relégué malgré lui à un rôle secondaire, le père est appelé à reprendre pleinement sa place au sein de la cellule familiale.

Pour commencer, je souhaiterais poser la question suivante: quel est le rôle du père? En effet, derrière cette simple question se cachent en fait trois dimensions fondamentales: l’espace affectif, l’espace identitaire et l’éducation.

Le déséquilibre se révèle à l’adolescence

Publicité

L’espace affectif consiste à créer un lien affectif avec l’enfant qui permettra à celui-ci de ressentir une joie profonde d’être dans la présence de son père. Ce rôle est en tout point identique à celui de la mère.
L’espace identitaire consiste à donner à l’enfant le moyen d’être fier de son père dans des domaines qui, traditionnellement lui sont plus réservés où sur lesquels la mère n’a pas de compétences. C’est amener l’enfant à vouloir progresser pour atteindre les qualités et les performances de son père.

L’éducation est quant à elle bien souvent déléguée à la maman, alors que la discipline est un domaine qui, traditionnellement, revient plus souvent au père de famille. Malheureusement, je constate fréquemment les conséquences de ce déséquilibre au sein des familles lorsque les enfants deviennent adolescents. Le lien affectif entre le père et l’enfant ne s’est pas créé. En effet, bien que le livre de Fitzhugh Dodson Tout se joue avant six ans (éd. Marabout) a été controversé, il y a bien des choses qui s’installent dans la vie des enfants dans cette période, notamment les liens affectifs. Ils se nouent par une foule de détails de la vie courante: le toucher, le contact, la chaleur, l’odeur, la voix, donner le bain, le peau à peau et les câlins sont des facteurs inestimables de la création inconsciente du lien. C’est par cela que la mère noue, la plupart du temps, des liens très solides avec ses enfants. Mais nombreux sont les pères qui sont malheureusement absents dans ces moments-là. Dès lors, comme ce n’est pas dans les «codes» traditionnels du père de créer ce lien avec son jeune enfant, la mère prend les devants pour le faire. Le père doit savoir que ces gestes sont à pratiquer dès la naissance. Un bébé n’est pas trop fragile pour être entre des mains qui se croient maladroites pour ces gestes. Le père se doit de réclamer de pouvoir le faire à une mère qui le fait naturellement, par instinct.

Créer un lien par le jeu

Passer du temps avec l’enfant à travers le jeu est aussi un «enjeu» capital de la relation. Le père doit prendre le temps mais surtout se libérer suffisamment pour ces instants. Même s’il existe une différence de disponibilité pour cause professionnelle, l’enfant doit sentir que, lorsqu’il est là, son père s’occupe de lui. Il joue et rit avec lui, lui raconte une histoire pour s’endormir, l’embrasse dans son lit au coucher et au lever. Le père doit revendiquer et prendre toute sa place pour ces instants-là et les partager avec la mère.

Dans ces temps ensemble, le père va participer à l’éducation de son enfant, en fonction de son âge. Lui enseigner les valeurs, la maîtrise de soi et de ses colères, lui apprendre à dire ce qui et positif et négatif, tant de valeurs que peut lui transmettre son papa au fil de sa croissance.
Le père peut aussi le faire participer à ses activités, que ce soit du bricolage, des activités sportives ou artistiques. Celles-ci vont permettre à l’enfant de s’identifier et vouloir lui ressembler. Dans la plupart des cas, les hommes n’ont pas forcément appris à prendre ce rôle au sein de leur propre famille. Ils ont comme représentation ce qu’ils ont connus enfant. Dès lors, en plus du soutien de la maman, un choix intentionnel de devenir ce papa présent seront de mise.

Thèmes liés:

Publicité