Skip to content

Face aux pleurs de mon enfant, je perds mes moyens

© Istockphoto
Les pleurs des enfants sont souvent mal vécus par les parents, car ils les laissent démunis. Pourtant, un enfant a besoin de s’exprimer et pleurer aurait bien des bénéfices.
Joanne BREITNER

Les enfants pleurent pour tout un tas de raisons. Les adultes aussi d’ailleurs, même si souvent ils se restreignent à le faire. Aletha Sotler, auteur du livre Pleurs et colères des enfants et des bébés (éd. Jouvence), distingue deux raisons de pleurer chez les bébés: signaler une gêne ou un besoin immédiat exigeant une intervention (faim, besoin d’être porté, etc.) et l’évacuation du stress. Pleurer est bien une réaction physiologique, un mécanisme essentiel de libération et de soulagement du stress accessible dès la naissance.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Publicité