Skip to content

Trop d’écrans retarde le développement de l’enfant

Un enfant dessine un lapin dans l'herbe sur une tablette tactile
© Getty Images
Avec les grandes avancées scientifiques, nous ne cessons d’en découvrir plus sur l’énigme qu’est le cerveau humain. Et selon le neuroscientifique Manfred Spitzer, les écrans sont responsables de retards de développement chez l’enfant.

Notre cerveau est constitué de cellules nerveuses qui communiquent entre elles grâce à des synapses. Celles-ci sont en constante transformation à mesure que l’on apprend quelque chose: il s’agit de la neuroplasticité, soit le changement du cerveau selon l’usage que l’on en fait. Ainsi, c’est en faisant qu’un enfant apprend et plus il s’entraîne, plus son cerveau se développe.

Erreur système

Publicité

Cependant, le monde de la consommation nous pousse à placer nos enfants très tôt devant des écrans. Ils utilisent des logiciels éducatifs, par exemple. Toutefois, selon le neuroscientifique Manfred Spitzer, l’enfant n’apprend rien en regardant un écran: il n’apprend que par l’expérience, en palpant, en testant.

A titre d’exemple, le chercheur indique qu’un bébé de onze mois est capable de comprendre la logique en observant puis en expérimentant, ce que l’écran ne permet pas en le confinant à la première étape. L’enfant a besoin d’objets pour expérimenter et d’un contact social. Cette absence d’interaction avec des êtres humains peut conduire à certains troubles du spectre autistique.

Des effets mesurables

En effet, le professeur en neurosciences affirme que la corrélation entre la consommation d’écrans et le retard du développement cognitif est mesurable. Par exemple, plus un bébé de moins d’un an consomme d’écrans, plus le risque d’autisme est élevé lorsqu’il atteint l’âge de trois ans. Il observe notamment des problèmes de développement de la communication et pour résoudre des situations chez des enfants de deux à quatre ans et chez les enfants de huit à onze ans, il constate un effet négatif sur le développement intellectuel.

En 2006, une étude a été menée sur le sujet. Celle-ci comparait les dessins de 2000 enfants ayant regardé régulièrement soit une heure de télévision par jour, soit trois heures de télévision par jour. Les chercheurs ont effectivement constaté un impressionnant retard de développement chez les enfants du second groupe.

Vers un combat idéologique?

Dans de nombreux pays, il existe une idéologie qui consiste à croire qu’il faut digitaliser l’école afin, entre autres, d’offrir des chances égales à chaque élève. Toutefois, les recherches démontrent que cela produira l’effet inverse, provoquant de graves retards: plus l’école se digitalise, plus les élèves deviennent faibles et en souffrent.

Pour que son cerveau se développe bien, un enfant a besoin de jouer, d’expérimenter, de courir, d’être à l’extérieur et d’avoir des interactions sociales régulières. Il a besoin de vivre sa vie d’enfant dans un monde saisissable et en relief, riche en relations sous le regard attentionné de ses parents.

Pour aller plus loin :

Livre: Les ravages des écrans: les pathologies à l’ère numérique, Manfred Spitzer (éd. L’Echappée)

Thèmes liés:
Natacha Horton

Ma botte secrète des fins de journée

Mobiliser les enfants pour les faire participer au rangement, pour qu’ils se brossent les dents, qu’ils mettent leur pyjama ou toute autre tâche pour laquelle ils ne sont pas trop motivés s’avère parfois être très…

Publicité